Connect with us

Drones

Uber veut vous livrer des repas par drone d’ici quatre ans

Uber a fait part de sa volonté de tester la livraison de nourriture par drone dès 2021. D’ici quelques années, il est donc possible d’imaginer que vos burgers vous soient apportés par voie aérienne.

Il y a

le

drone Uber

Comme l’indique le Wall Street Journal, Uber a partagé une offre d’emploi évoquant directement la livraison de repas par drone. La compagnie de VTC entre donc dans une nouvelle course à laquelle participe déjà Amazon. Bien que supprimée après la mise en ligne de l’article, l’annonce évoquait les « Normes de vol et formation » d’un poste à San Francisco.

Un service de livraison par drone pour compléter l’offre d’Uber Eats ?

Pour l’instant, peu d’informations sont encore disponibles, mais l’on sait néanmoins que le service de livraison par drone s’appelle UberExpress en interne. De la même façon, l’offre d’emploi évoque que la personne en poste mettra en place « des normes, des procédures et de la formation tout en réduisant les risques opérationnels pour toutes les opérations aériennes UberExpress ». Pour ce qui est des dates, l’annonce mentionne que son futur employé devra « permettre des opérations aériennes sûres, légales, efficaces et évolutives pour assurer la livraison des vols en 2019 et des opérations commerciales sur plusieurs marchés d’ici 2021 ».

> Lire aussi :  Uber songe à racheter son concurrent Deliveroo

Pour rappel, le PDG Dara Khosrowshahi a déjà évoqué la livraison de repas par drone lors d’une interview accordée à Bloomberg au mois de mai 2018. Lorsque les drones seront en vol, Uber bénéficiera d’un service complémentaire à sa plateforme initiale, et terrestre, UberEats. Néanmoins, elle se devra d’être particulièrement concurrentielle si elle souhaite se développer sur ce futur marché. Pour se faire, il lui faudra construire l’entièreté de sa plateforme ainsi que les appareils volants eux-mêmes.

Si Amazon est également concentré sur la livraison par drone avec Prime Air, les deux entreprises devront se confronter à la FAA (Federal Aviation Administration), l’organisme en charge (entre autres) de la régulation des vols de drone. Jusqu’ici, l’agence gouvernementale a plutôt tendance à se prononcer en faveur de la prudence dès lors qu’il s’agit de vols commerciaux.

Pour sa part, un porte-parole d’Uber a déclaré que l’annonce en question « ne reflét[ait] pas entièrement notre programme, qui en est encore à ses tout débuts ».

> Lire aussi :  Uber veut se développer dans d'autres secteurs d'activité avec Uber Works

Source

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières news

Les bons plans

Les tests