Connect with us

Actualités

Uber vous permettra de louer une trottinette électrique via son appli

Uber s’associe à l’entreprise de location de trottinettes électriques Lime pour offrir un mode de transport non conventionnel et « vert » au monde entier.

Il y a

le

Uber veut évoluer en maître et s’imposer comme la référence dans la location de tous types de transports. Le géant du VTC va intégrer prochainement, au sein de son application, une plateforme de location de trottinettes électriques, et ce, peu après avoir conquis le marché de la location de vélos électriques avec Jump.

La manœuvre ? Uber s’est lié à Google (Ventures) en investissant 335 millions de dollars dans Lime aux côtés d’Alphabet, la société mère de Google, a annoncé Toby Sun, l’un des dirigeants de Lime. Avec ces nouveaux investisseurs, la valorisation de Lime dépasserait un milliard de dollars.

À qui le marché ?

La start-up américaine Lime, fondée il y à 18 mois dans la Silicon Valley par un ex-cadre d’Uber, permet aux utilisateurs de louer des trottinettes éparpillées dans les villes et de les déposer où ils le veulent. Grâce à ces deux nouveaux investisseurs, la flotte de trottinettes Lime va s’accroître de plusieurs dizaines de milliers de deux roues.

> Lire aussi :  Un ex-employé d'Uber avait averti l'entreprise du danger avant un accident mortel

La firme créée par Travis Kalanick (viré de celle-ci en juin 2017) se voit conquérir un marché en expansion où elle pourrait gagner rapidement en part de marché en adoptant une stratégie efficace. A l’instar de Bird en Californie, start-up devenue « licorne », Uber pense avoir un coup à jouer à l’échelle mondiale. La concurrence entre Lime et Bird risque d’être animée, a fortiori dans une société en pleine mutation où les notions d’éco-responsabilité deviennent primordiales.

Dernier atout, le côté ludique de l’engin. La trottinette, et, qui plus est électrique est une forme de mobilité novatrice, amusante… et même reposante.

Bien malin celui qui saura dire à qui reviendra le monopole sur le marché de la mobilité « propre ».

3 Commentaires

3 Commentaires

  1. Bernardfri

    10 juillet 2018 at 17 h 49 min

    Pauvre piéton , il va falloir être de plus en plus attentionné sur les trottoirs… entre les vélos et les trotinettes en libre service déposés n’importe où, et, leur utilisation non réglementée sur les trottoirs, il va y avoir des dégâts.
    Qu’en dit Madame Hidalgo ?
    Il est vrai qu’elle est si douée concernant les transports.

    • Un gars en patinette elec

      10 juillet 2018 at 22 h 49 min

      Le piéton lévera t il les yeux de son smartphone pour voir qui cohabite avec lui sur le trottoir ?

    • Will

      11 juillet 2018 at 13 h 55 min

      Opérė du talon je me vois dans l’obligation d’investir dans ce genre d’engin. Finie pour moi la marche. Je dois trouver un système pour avancer sans mobiliser mon talon et ma voute plantaire alors vive les vélos électriques les trotinnette et les chaussures à roues électriques.
      SALUTATIONS
      Will

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières news

Les bons plans

Les tests