Suivez-nous

Objets connectés

Un an plus tard, Google fait toujours des concessions pour conclure au plus vite le rachat de Fitbit

Une transaction interminable, et perturbée par de nombreuses autorités.

Il y a

  

le

 
Fitbit
© Unsplash / Kamil S

Un an. Un an déjà qu’Alphabet a racheté Fitbit pour 2,1 milliards de dollars. Du moins pas tout à fait. 12 mois plus tard, l’affaire n’est toujours pas conclue. La Commission européenne a notamment suspendu la transaction pour cause de problèmes liés à la concurrence. Ce type d’enquête a déjà coûté plusieurs milliards de dollars à la société mère de Google. Aujourd’hui, la situation aurait quelque peu évolué si l’on en croit les informations dévoilées par Reuters.

« Le rachat concerne les objets, non les données ».

Selon le média britannique très fiable, Google aurait fait de nombreuses concessions pour accélérer la transaction et conclure le rachat de Fitbit. En autre, Google aurait assuré ne pas utiliser les données générées par Fitbit à des fins publicitaires. Par ailleurs, la firme de Mountain View aurait également promis de ne pas empêcher d’autres constructeurs de wearables d’utiliser l’environnement Android, tout en autorisant à des tiers d’avoir accès aux données appartenant aux utilisateurs de Fitbit, avec leur consentement bien sûr.

Suite à ces annonces de la part de Google, Bruxelles a annoncé que la date limite pour la décision finale sera entre le 23 décembre au 8 janvier prochain. Google continue d’assurer que le rachat de Fitbit concerne les produits et non les données. En d’autres termes, Google affirme que cette transaction vise à créer un nouveau produit plus agréable à porter, et non à collecter les données de chacun et à les utiliser pour des annonces publicitaires. Difficile à croire venant de la firme de Mountain View dont le fonds de commerce est principalement basé sur les données. Pour un porte-parole de la société a déclaré : « le marché des wearables est saturé, et nous pensons que la combinaison des efforts de Google et de Fitbit en matière de matériel augmentera la concurrence dans le secteur, ce qui profitera aux consommateurs et rendra la prochaine génération d’appareils meilleure et plus abordable ». On peut donc retenir que Google voit ce rachat comme une aide à la concurrence.

Youtube
Par : Google LLC
4.4 / 5
90,2 M avis
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les meilleurs forfaits

Les tests