Un « passeport corporel » pour ne plus se tromper de taille lors de l’achat de vêtements sur internet

Une startup allemande propose une solution originale pour l’achat de vêtements en ligne : la création d’un « passeport corporel » numérique, sur lequel figurent toutes vos mensurations.

Article rédigé par Rubens Mamane, fondateur de Edreams Factory, agence dédiée à l’accompagnement (conception, gestion, réalisation) de projets innovants (web, tablettes, smartphones).

En matière de vente en ligne de vêtements, le constat est plutôt sévère : 40% des achats de vêtements effectués sur Internet sont retournés aux fournisseurs. Dans 65% des cas, cela est simplement dû au fait que le client n’a pas su sélectionner la taille qui lui correspondait. Ceci peut expliquer qu’à ce jour, la part d’Internet dans ce marché (par rapport au réseau de vente physique) est très faible (7% environ aux Etats Unis, source LBI Research).

Une réponse sur mesure

Partant de ce constat, UPcload, startup allemande fondée en 2010 par Asaf Mosef et Sebastian Schulze, propose sa solution : elle vous aide à créer un véritable « passeport corporel » numérique, sur lequel figurent toutes vos mensurations. Vous pouvez ensuite utiliser ce passeport lors de vos achats en ligne pour déterminer la taille que vous devez commander !

Une simple webcam ainsi qu’un CD ou DVD vous permettent de définir, en 10 minutes, ce passeport corporel. Le CD sert de gabarit pour définir vos mensurations en comparaison. Ceci est la promesse affichée par le site, mais c’est en réalité un petit peu plus compliqué.

Via le site internet de UPcload, vous êtes guidés pas à pas dans les mouvements à effectuer devant votre webcam pour obtenir vos mensurations.

Voici ce que vous pouvez obtenir :

upcload

Ces données sont ensuite enregistrées et vous pourrez les utiliser dans les boutiques e-commerce partenaires de UPcload !

Un système intéressant mais qui a ses limites…

En faisant le test, vous vous apercevrez qu’obtenir vos mensurations n’est pas aussi simple que de vous munir d’un CD et qu’il vous faut réunir des conditions précises lorsque vous poserez devant votre webcam.

Autre limite, ce passeport numérique ne vous servira pas à grand-chose si vos e-commerçants préférés ne font pas partie du réseau d’UPcload.

Toutefois, la révolution est en route, et nul doute que ces outils vont se démocratiser dans le futur. Voir à ce sujet : Quand Shazam sera à la mode. De belles perspectives donc pour la croissance de la vente de vêtements en ligne !

 


Nos dernières vidéos

34 commentaires

  1. L’idée est pas bête du tout, j’espère que les données récoltées ne sont pas vendues, histoire de ne pas recevoir de spams pour des régimes quand on prend un peu de ventre 🙂

  2. Pingback: Shop | Pearltrees

  3. Après le passeport biomètrique, le passeport corporel.
    Pourquoi pas, de toute façon rien n’empêchera le progrès d’avancer.
    Cependant, pour les habits et même les chaussures, savoir si le vêtement vous plaît au niveau esthétique, c’est une autre paire de manche,même si la taille est bonne. A quand les essais de vêtements virtuesl Il vous reste le magazin en bas de chez vous, ce qui peut être bien pour le contact humain.

  4. Pingback: Un « passeport corporel » pour ne plus se tromper de taille lors de l’achat de vêtements sur internet | Communication web professionnelle | Scoop.it

  5. Franchement se serait génial, et un vrai progrès pour le commerce en ligne. Personnellement, je suis toujours rebuté à acheter des fringues sur le net pour cette raison. Autant pour les marques que je connais, pas de problème, autant lorsque je ne suis pas sur je préfère éviter. A mon avis se serait un vrai progrès pour les petits créateurs.

  6. Couplé à un site de rencontre ça serais aussi pas mal, personnellement sur le net j’achète que sur un seul site (vente privé) par peur de me voir vendre de produits contrefait qui sont légion.

  7. Même si l’idée est bonne je ne trouve pas pratique d’avoir à maintenir à jour ses mensurations via un logiciel.
    Il serait plus utile que les marques s’accordent pour utiliser des tailles qui sont réellement identique et mettre fin aux « chez untel ça taille grand ou petit ? »

  8. Oui et encore! Car l’autre problème aussi c’est que même sur l’Europe ont est pas harmoniser en matière « mesure de taille ». En gros et par exemple, les tailles de soutien-gorge ne sont pas mesurer de la même façon en France que le reste de l’Europe ni de l’UK Oo
    Donc ça m’étonne même pas que les gens s’y perdent.

  9. Pingback: Un "passeport corporel" pour ne plus se tromper de taille lors de l'achat de vêtements sur internet | Blog informatique | Scoop.it

  10. Cela parait intéressant comme solution car c’est en effet normal que les parts de marché d’Internet dans ce domaine soient légères, on veut tous tester un vêtement avant de l’acheter.

    En tout cas, si cela peut booster un peu les ventes online, ce ne sera pas une mauvaise affaire pour les sites de e-commerce spécialisés :-).

  11. Et allez donc encore un prétexte pour obtenir des données à caractère (très) personnel et les monétiser !

    Allez-y !

    db

  12. C’est une très bonne idée mais qui a ses limites: certains sites de vêtements ont vraiment des tailles qui ne correspondent pas à la réalité et dans ce cas là ce passeport est inutile.

  13. Pingback: Un « passeport corporel » pour ne plus se tromper de taille lors de l’achat de vêtements sur internet « TAKACLIKE //

  14. J’adore le concept, déjà que je me mélange les pinceaux en vrai concernant les tailles qui en plus sont parfois différentes selon les pays d’origines.
    Maintenant, il faut juste perfectionner le système !

  15. L’idée générale est sympa, mais il faut voir si le client est prêt à passer du temps pour « cartographier » sa taille et s’il est d’accord pour que ces données soient conservées.

    En tout cas, il y a un travail certain à faire pour améliorer l’achat de vêtements sur Internet.

  16. L’idée est vraiment très bonne et cela peut permettre à tout le monde d’être gagnant (site et client). La question est; le client est-il prêt à suivre cette démarche?

  17. Pingback: #e-commerce - Un "passeport corporel" pour ne plus se tromper de taille lors de l'achat de vêtements sur internet | Commerceconnecté | Scoop.it

  18. Excellente idée,
    Nul doute, que ce type de système fera parti de l’avenir.
    En revanche il aurait été plus simple de demander de remplir soit même ses mensurations, avec un fil et un metre rien de plus simple, plutôt que de demander à l’utilisateur d’effectuer des figures acrobatiques devant son écran…

  19. L’idée est bonne et original, ça permettra de limiter les retours.
    Par contre j’imagine que faire parti du réseau d’UPcload n’est pas donné à tous les e-commerçants.

    Est-ce que vous avez une idée du prix?

  20. Depuis le temps que je dis qu’il faut aller plus loin !!!
    1/ Coder les corpulences/tailles possibles pour un vêtement et stocker ça en code barre 2D. Afficher les rendus possibles sur mannequin virtuel.
    2/ Trouver un moyen simple de récupérer la corpulence/taille d’une personne et la coder (kinect…)
    3/ mettre tout ça en relation et voir le résultat par rapport à des sites de vente en ligne.

    LE MUST !

    4/ Inventer la machine à repasser automatiquement les vêtements en fonction du codage et de la matière du vêtement.

    Le mec ou la nana qui trouve comment gérer tout ça est milliardaire 😀

  21. C’est une innovation qui va certainement révolutionner les rapports commerciaux entre l’Europe et l’Asie sur le secteur du textile.

    En effet la personne qui va commander un vêtement s’attend à le recevoir rapidement.

    Dans le cas ou le e-commerçant fabrique le produit en Europe, il sera en capacité de le livrer sous 24h environ.

    Si le produit est réalisé à l’autre bout du monde, il devra prendre environ 24h pour arriver à un cargo en Asie, puis plusieurs semaines pour transiter jusqu’à un port Européen…

    Si ce service sur mesure se développe (ce qui est très probable) le textile sera coupé plus localement.

  22. Pingback: Un "passeport corporel" pour ne plus se tromper de taille lors de l'achat de vêtements sur internet | Hightech & mobility | Scoop.it

  23. j’achète certain de mes vêtements sur un site qui donne la correspondance des tailles (S,M,L…) en centimètre (tour de poitrine , de taille, de hanche) comme ça j’ai pu voir que je devais prendre du L pour une robe et du M pour une autre et c’est impeccable.
    Mais pour ça j’utilise le bon vieux centimètre de couturière, très efficace aussi 😉

  24. C’est une super idée franchement car c’est encore ce genre de soucis qui freine les ventes sur internet notamment sur l’habillement. Le fait de ne pas avoir essayé directement le vêtement créé des réticences, avec une telle technologie ou passeport on s’affranchirait d’une certaine limite inhérente au e-commerce de la filière textile…

  25. L’idée est vraiment super, mais c’est sans prendre en compte le fait que les fabriquant diffèrent un peu au niveau des tailles. Ceci est encore plus vrai d’un pays à l’autre !
    Et enfin, il y a les fabriquants qui trichent volontairement en affichant une taille en dessous afin de plaire à l’orgueil de certaines acheteuses un peu enveloppées.
    Il faudrait donc que ce système intéressant intègre aussi tous ces paramètres.

  26. Sympa mais le jour où les fabricants s’aligneront sur les tailles, ça sera déjà un bon point ! Parce qu’un passeport corporel ok, mais avec un 38 qui taille 40 chez l’un et 36 chez l’autre… ça va pas aider beaucoup!

  27. Une bonne nouvelle pour tout ceux comme moi qui sont réticent à faire des achats de vêtements sur le web, en ayant pour unique crainte de voir des habits mal coupés ou inadaptés à sa morphologie.

    Un grand big up 🙂

  28. Dommage que ce service soit inaccessible aux petits sites ! Seules les grandes marques pourront se payer ce « luxe » pour le moment.
    On va en rester à nos bons centimètres encore quelques temps !

Répondre