Connect with us

Actualités

Un premier satellite « Facebook » dans l’espace dès 2019

Facebook veut se donner les moyens pour aller capter de plus en plus d’utilisateurs, le réseau social a annoncé son intention de devenir un fournisseur d’accès Internet pour la moitié de l’humanité qui est toujours déconnectée du web. Pour ce faire, le numéro 1 des réseaux sociaux compte envoyer des satellites dans l’espace, le premier sera mis en orbite en 2019.

Il y a

le

Un premier satellite Athena de Facebook mis en orbite en 2019

Notons que ce n’est pas la première fois que Facebook cherche à atteindre l’espace, le réseau social avait lancé un satellite en 2016, via une fusée de SpaceX, mais une explosion pendant le décollage avait anéanti les espoirs de Facebook dans ce domaine, qui avait alors planché sur d’autres alternatives pour connecter le monde à internet.

Facebook prévoit de lancer un satellite internet en 2019

Le projet le plus abouti est notamment la flotte de drones Aquila, capable de voler plusieurs mois afin de servir de relais pour connecter des régions du monde aujourd’hui coupées d’internet. Il semble que Mark Zuckerberg se soit contraint de viser une mise en orbite, plutôt qu’une flotte de drones solaires.

Cette obsession de connecter les régions du monde qui ne le sont pas, n’est pas uniquement un geste d’altruisme, la réalité est plus terre à terre et concerne le business. En effet, quand on a connecté plus de 2 milliards d’internautes et que les actionnaires attendent de vous une croissance pour justifier l’apport de nouveaux fonds, la solution est d’aller connecter les humains hors-lignes, pour en faire de nouveaux utilisateurs.

> Lire aussi :  Vie privée : Onavo, le VPN de Facebook, viré de l’App Store

Fournir un accès haut débit aux zones non desservies du monde

Avec ce projet Athena et ce premier satellite, Facebook entend expérimenter la fiabilité de cette solution, car l’objectif ambitieux à court terme, est de créer un nuage de milliers de micro satellites sur une orbite basse, pour devenir le plus vaste réseau du monde et connecter chaque centimètre de la planète. Un projet qui sera évidemment facilité par l’énorme trésorerie de Facebook mais également de son fondateur Mark Zuckerberg, qui peut bien s’offrir une folie.

Preuve que les choses sont particulièrement avancées, Facebook aurait déposé à la FCC (Commission fédérale des communications américaine) une application nommée PointView Tech LLC, dont le rôle sera de « fournir efficacement un accès haut débit aux zones non desservies et mal desservies du monde« .

Interrogé par de nombreux médias, Facebook a répondu : « bien que nous n’ayons rien à partager sur des projets spécifiques pour le moment, nous croyons que la technologie des satellites sera un catalyseur important de la prochaine génération d’infrastructures à haut débit« .

> Lire aussi :  Pour protéger les élections aux USA, Facebook suspend plus de 100 comptes suspects

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières news

Les bons plans

Les tests