Connect with us

Internet

Un seul modem vous manque et tout est dépeuplé.

Il y a

le

Week-end bizarre : pour la première fois depuis… depuis quand déjà ? je ne me suis pas connecté au web pendant près de 48 heures, soit depuis samedi après-midi.
Ce qui explique que je n’aie pas donné beaucoup de nouvelles et n’aie pas répondu à vos commentaires. Tout cela à cause d’une coïncidence assez rare et étonnante : le modem-routeur Wifi (Netgear) de mon domicile a semble-t-il de nouveau rendu l’âme sans prévenir (plus de signal ADSL), et le switch de l’agence aussi. Résultat : no web, no mails, à part sur mon Smartphone, ce qui n’est quand même pas l’idéal.
Voyant que mes deux points d’accès étaient en rideau, dans un secteur géographique commun mais avec deux FAI différents, j’ai pensé l’espace d’un instant à une panne de réseau généralisée, puis à un black-out complet sur le web préfigurant l’attaque finale des petits hommes verts ou d’Al Quaïda (ou des deux ensemble, méfions-nous des coalitions).
Ajoutez à cela l’achat samedi d’un nouveau PC familial dans lequel le fabriquant (Medion, pourtant fiable d’habitude) a apparemment oublié d’installer l’OS et qui refuse de booter à sa sortie du carton et vous avez un week-end informatiquement à chier.
Juste un peu angoissant agaçant, et représentatif de ma web-dépendance totale et, je le crains, irréversible.

10 Commentaires

10 Commentaires

  1. Bob (MC Melun)

    10 avril 2006 at 11 h 20 min

    On se passe très bien du web quelques jours (à prononcer avec une voie de fausset)

    J’ai même résisté à brancher le Wifi sur mon portable à la recherche d’une borne non protégée…

    Il faut dire aussi qu’on devait être 5 ou 6 dans le voisinage de la maison de campagne à la mer (c) Coluche…

    Y a pas à dire, regarder la grande bleue sous le soleil, ça aide à décompresser… Vivement que j’ai des vacances…

    Bon, c’était la BZHie, il y avait grandement moins de °C, de personnes en maillot sur la plage ou dans l’eau et de cocotier (mais au moins 2 palmiers et d’innombrables mimosa en fleur) que sur tes photos de vacances…

  2. Eric

    10 avril 2006 at 11 h 36 min

    Ah ben là c’est différent 😉
    Mais ici à Lyon il fait une temps pourri depuis deux jours et il n’y a pas de plage donc si tu veux, pas grand chose d’autre à faire (le bricolage ça va bien cinq minutes).

  3. ben

    10 avril 2006 at 14 h 55 min

    C’est légal ça : "nous sommes deux sociétés à partager une Freebox" ? Je croyais que les professionels ne pouvaient pas avoir un abonnement freebox …

  4. Eric

    10 avril 2006 at 15 h 16 min

    Je ne sais pas, on passe par le réseau installé dans les locaux que nous louons, et de fait nous partageons un même accès au web. Je ne vois pas ce qu’il y aurait d’illégal là-dedans, d’autant que le plupart des petites structures que je connais (3 à 5 personnes) en font autant…

  5. France Télécom

    10 avril 2006 at 15 h 26 min

    Bonjour,

    Effectivement, ce n’est pas légal et nous allons nous chargé de vous envoyé un inscpecteur des repressions des fraudes mandaté par France Télécom.

    A bon entendeur,

    Cécile Hémery
    France Télécom

  6. Eric

    10 avril 2006 at 15 h 53 min

    Depuis quand France-Télécom s’occupe des affaires de Free ?

  7. Adrien

    10 avril 2006 at 15 h 56 min

    Héhé tu es ce qu’on appelle un homo informaticus ^^

  8. Eric

    10 avril 2006 at 15 h 58 min

    Les ravages de la déformatique 😉

  9. FireStorm

    10 avril 2006 at 16 h 36 min

    chacun sa drogue en fait..

  10. Monique

    10 avril 2006 at 18 h 22 min

    Bonjour,

    En fait je supporte très bien d’être déconnectée du Web quelques heures (jours ???) quand cela dépend de mon choix. Il en va autrement quand cela m’est imposé par des problèmes techniques… là, c’est (presque) insupportable 😉
    Ma foi, tant qu’à être droguée, je préfère l’être par celle-la !

    Amicalement,
    Monique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières news

Les bons plans

Les tests