Suivez-nous

Auto-Moto

Un véhicule Tesla rentre en collision avec un camion malgré la tentative de freinage

Le pilote automatique aussi perfectionné soit-il ne semble pouvoir faire face à toutes les situations notamment en cas de failles importantes. Un conducteur de Taiwan en a fait la terrible expérience.

Il y a

  

le

 
Tesla
© Charlie Deets / Unsplash

Ce conducteur d’une voiture Tesla revient de loin. Il a été victime d’un accident de la route à bord de son véhicule autonome à Tawain. Un camion renversé se trouvait en travers de la chaussée. Le conducteur a essayé de reprendre la main sur le pilote automatique, voulant passer en pilotage manuel. Il n’a malheureusement pas pu effectuer ce changement et la collision inévitable a eu lieu. La voiture est venue s’emboutir directement dans le toit du camion qui était couché au sol.

Le conducteur insiste sur le fait qu’il a essayé de freiner lorsqu’il a compris que le pilote automatique ne serait pas en mesure d’éviter l’obstacle. Sa version des faits est confirmée par une vidéo sur laquelle on peut observer de la fumée qui s’échappe des pneus, témoignant de la tentative de freinage.

Les origines de cette défaillance

Une chose est sûre : le pilote automatique n’a pas su détecter l’obstacle et il semble probable que la faille provienne du logiciel. La question de l’origine de l’accident reste évidemment en suspens : est-ce le fait que la distance de freinage n’était pas assez importante pour s’arrêter à temps – le véhicule était lancé à 110 km/h – ou est-ce le fait que les freins n’ont simplement pas répondu correctement pour éviter la collision ? Pour l’instant le rapport officiel de l’accident ne fait aucune hypothèse sur ce qui n’a pas fonctionné.

Malgré les examens minutieux qui sont effectués sur ce type de véhicule, des incidents mettant en cause des vies humaines sont encore probables. Le conducteur de cet accident qui a survécu malgré la violence du choc nous livre un témoignage précieux.

Ce n’est pas le premier accident impliquant un véhicule Tesla. Ce qui est un peu particulier ici, c’est que le conducteur n’a pas été inattentif. Mais il semble que sa tentative de reprendre le contrôle du véhicule soit intervenue trop tardivement. Le système d’évitement du véhicule qui n’a pas fonctionné constitue un bug important que la société Tesla doit corriger immédiatement avant que d’autres accidents ne se produisent.

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

5 Commentaires

5 Commentaires

  1. Greg

    2 juin 2020 at 14 h 13 min

    Attention, souvent on se rend compte apres analyse que la Tesla n’était pas en cause mais le conducteur oui. J’ai vu à de multiple reprises des articles du genre être démenti, evidemment le démenti fait moins de vues et tourne moins sur les reseaux sociaux (si meme il y a un démenti!).
    Je ne dis pas non plus que Tesla est infaillible, loin de la, mais il vaut mieux tirer des conclusions quand on a les conclusions. Ce que je trouve affligeant, c’est qu’on ne titre pas ce genre de choses quand ce n’est pas une Tesla, alors que beaucoup d’autres compagnies ont des fonctionnalités de conduite assistée. Pas aussi avancée mais qui pourraient mener aux memes conclusions hatives.
    On pourrait aussi rappeler par la même occasion les statistiques d’accident des Tesla ca aiderait la mise en contexte.

    J’ai clairement un biais en faveur de Tesla, mais je serais curieux qu’on me prouve le contraire.

    Heureux que le conducteur s’en sorte bien au moins!

    • Eloli

      2 juin 2020 at 16 h 26 min

      Exactement la même justification que mon fils de 10ans quand son ordinateur ne fonctionne pas comme il veut, c’est pas moi c’est la machine.
      Seule chose évidente la route est dégagée le temps clair le piéton et le véhicule accidenté bien visible largement avant l’impact. Aucun changement de voie ou de tentative de freinage, la fumée est générée par les débris sur la chaussée. Le conducteur ne regarde pas la route c’est tout, effectivement le véhicule ne freine pas non plus mais quel intérêt de programmer un freinage d’urgence face à un objet statique sur les voies de circulation sans intervention du conducteur.
      Le chauffeur doit être maître de son véhicule, il s’agit toujours d’une aide à la conduite et non pas d’un véhicule entièrement autonome. CQFD

  2. O.Sdr

    2 juin 2020 at 15 h 31 min

    Le conducteur a déclaré lui même utilisé l’autopilot: « The driver of the Tesla insists that he hit the brakes when it was clear his car’s autopilot wasn’t going to swerve away from an overturned truck »

    Mais il ne faut jamais perdre de vue que l’autopilot n’en a que le nom. Et contrairement à ce que peut vanter Elon Musk à longueur de tweet, Tesla n’a pas de pilotage automatique/autonome à 100%. C’est de la « publicité » mensongère et incite les conducteurs à prendre des risques inconsidérés.

    Dans ce cas là, tout le monde est sain et sauf tant mieux. Mais c’est une chance….

  3. WillBee

    2 juin 2020 at 18 h 53 min

    C’est quand même dingue, c’est au moins le troisième accident de collision frontale avec un camion en travers de la route depuis 3 ou 4 ans (de ceux qui été médiatisés en tout cas).
    J’ai quand même peine à croire que leur logiciel n’ait pas couvert ces cas là depuis.
    Sur la vidéo on voit bien de la fumée mais mais une éventuelle décélération est difficile à distinguer (pour ne pas dire qu’on a l’impression que le coup de frein n’a rien fait du tout …). On voit vaguement les feux de frein s’allumer 1 seconde avant l’impact …
    Après c’est sur qu’il faut mettre ça en perspective des statistiques des accidents de la route.
    Rien qu’en France en 2018 il y’a eu 241 morts et 1850 blessés dans des accidents véhicule de tourisme contre poids lourd … (Et les conducteurs de PL sont présumés responsables
    dans 29 % des accidents mortels les impliquant).
    Source: La sécurité routière en France – bilan 2018 – ONISR (Page 76)
    https://www.securite-routiere.gouv.fr/la-securite-routiere-en-chiffres-lobservatoire-national-interministeriel
    bilan_de_l_accidentalite_routiere_de_l_annee_2018.pdf

  4. Alain

    9 juin 2020 at 9 h 41 min

    Je pense que c’est exactement le contraire qui s’est passé.
    Le véhicule circule tout à gauche et semble rouler vite si on compare avec les autres voitures. Probablement que la conductrice n’était pas attentive car se fiant à son autopilote. C’est le véhicule qui a déclenché le freinage d’urgence qui commence à la hauteur du piéton. Un freinage d’urgence automatique n’implique pas un évitement de collision mais une diminution significative de la vitesse avant impact, ceci est valable pour tous les véhicules existants équipés d’un détecteur de collision. Je ne crois pas un seul instant à l’impossibilité de reprendre le contrôle. La conductrice n’a tout simplement pas eu le temps de le faire en raison de la vitesse et du peu de temps qui lui restait pour réagir. Au passage vous remarquerez la trajectoire de freinage parfaite.
    Le problème ici n’est pas le véhicule et son système de détection avancé mais le manque d’attention de la conductrice et la vitesse. L’autopilote inspire une grande confiance surtout en situation de parcours sur voie rapide ou autoroute. Il serait intéressant que l’enquête de police vérifie si la personne n’utilisait pas son tel portable à cet instant.
    À ce stade votre titre et votre article incriminant le véhicule me semble partisan et peu deontologique.
    Un possesseur de Tesla non partisan.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Top forfait mobile

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests