Connect with us

Séries

Une attaque en justice pour Netflix après l’épisode interactif Bandersnatch

Après les satanistes, c’est une nouvelle affaire de droit d’auteur qui secoue Netflix sur son épisode de fin d’année… La maison d’édition Chooseco attaque le géant du streaming en justice.

Il y a

le

Netflix Wii

Un come-back des années 80

C’est l’épisode dont tout le monde a parlé en fin d’année 2018. Black Mirror : Bandersnatch a eu le droit à une couverture médiatique intensive. Plusieurs mois auparavant, la rumeur avait commencé à se diffuser jusqu’à lui garantir une exposition maximale. Un épisode de série interactif laissant à chaque personne la liberté d’en décider l’issue. Une vraie petite révolution.

Les plus de 20 ans savent toutefois que le concept n’a rien de neuf. Les petits livres dont vous êtes le héros sont passés par là, répliquant un concept sous des centaines de formes différentes, quand Netflix vendait encore des VHS. Toutefois, le géant (endormi) à l’origine du concept, la maison d’édition Chooseco, a décidé de ne pas se laisser faire et attaque donc Netflix pour violation d’une marque déposée et concurrence déloyale. Ben oui, vous imaginez bien que la maison d’édition pensait aussi sortir une série dédiée dans les prochains mois.

Netflix face à ses contradictions

Si les deux entreprises sont bien sur des marchés foncièrement différents, le problème, pour Netflix, c’est que le géant du streaming savait qu’il marchait sur des œufs. En effet, des procédures légales pour utiliser la licence avaient été lancées dès 2016 mais sans succès. Faute de résultat dans les négociations, Netflix aurait donc choisi de passer en force.

Résultat, on aurait tendance à penser que Chooseco est en situation de force dans cette affaire. De quoi demander 25 millions de dollars de dommages et intérêts ? Si la pilule semble grosse, l’entrepris juge que l’épisode qui mêle mort et drogues « a de fortes chances de causer des dommages importants, d’impacter nos ventes et d’affecter notre capacité à travailler avec des partenaires pour un octroi de licence dans le futur « . Parce que tout le monde le sait, on ne mourrait  jamais dans leurs livres…

Source

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières news

Les bons plans

Les tests