UnFacebook, la carte mondiale des pays qui n’utilisent pas Facebook

Des cartes qui montrent la pénétration et les usages de Facebook et des réseaux sociaux dans le monde, il y en a des dizaines, dont certaines sont presque artistiques. D’où l’idée de proposer une vision quelque peu différente: celle des endroits sur la planète où Facebook n’a pas encore réussi à conquérir les foules.

Des cartes qui montrent la pénétration et les usages  de Facebook et des réseaux sociaux dans le monde, il y en a des dizaines, dont certaines sont presque artistiques. D’où l’idée de proposer une vision quelque peu différente: celle des endroits sur la planète où Facebook n’a pas encore réussi à conquérir les foules.

C’est ce que propose FlowingData, reprenant une carte réalisée par Ian Wojtowicz, la « UnFacebook Map », un étudiant en arts graphiques, qui a utilisé pour cela une carte de la NASA montrant la Terre de nuit.

Sur celle-ci on peut voir assez clairement que si Facebook (la partie noire) est très présent en Europe, Amérique du Nord, centrale, au Chili et en Argentine, son empreinte est très faible en Russie, Afrique, Asie et au Brésil, où Orkut, le premier réseau social de Google, est historiquement très bien implanté (même si ici aussi Facebook rattrape son retard).

Comme le rappelle RWW, Facebook est bloqué en Chine depuis 2009, ce qui n’empêche pas plus de 530.000 chinois d’être membres du réseau par des moyens détournés.

Concernant la Russie, l’absence de Facebook n’est pas le résultat d’une censure mais elle est liée au fait de la présence  de importants réseaux sociaux locaux, Odnoklassniki.ru, et Vkontakte.ru, des mastodontes qui compteraient à eux deux plus de 200 millions de membres, soit le quart du nombre total de membres de Facebook, et ce pour un seul pays.

Quand on regarde cette carte, hormis l’Afrique, pour des raisons différentes d’infrastructure, on peut se demander si la faible pénétration de Facebook n’est pas aussi tout simplement liée à l’alphabet et à la langue. Des exemples comme la Russie, le Japon ou encore la Corée du Sud (pays très connecté mais où l’anglais est très peu pratiqué) tendraient à le démontrer.

(source)


Nos dernières vidéos

11 commentaires

  1. Pingback: La carte des pays qui n'utilisent pas Facebook | Veille Techno Autrement | Scoop.it

  2. Il ne faut pas oublier (comme l’indique l’article) que Facebook n’est qu’un outil communautaire parmi tant d’autres. En France il semble bien implanté.

    Demain d’autres réseaux apparaitront et peut-être que l’un d’eu surpassera Facebook.

    Il serait interessant d’avoir la même carte pour Tweeter et pour Google+ 😉

  3. Cette carte est conne et raciste.

    Non mais se baser sur les cartes de lumière des pays pour déterminer un taux de connexion, surtout avec une résolution aussi basse pour nous montrer quoi? Que les éternels même pays industrialisés sur-consommateur d’énergie et de pétrole aurait plus d’illumination donc sont utilisateurs Facebook mais que ces sauvages du désert du Sahara ou de Sibérie ne se connectent visiblement pas.

    Faut arrêter avec ses conneries de cartes racistes et impérialistes qui sont ni pertinentes ni vraies, surtout quand on regarde les statistiques d’utilisation dans certains pays affichés ici en marron…

  4. Eric

    @Augure : drôle de commentaire… En plus je crois que tu as mal interprété la carte : les points illuminés ceux ceux où Facebook est PEU utilisé. Ce sont juste des faits, des chiffres, je ne vois pas ce que impérialisme et racisme viennent faire ici ???

  5. Pingback: La carte des pays qui n'utilisent pas Facebook | So'Media | Scoop.it

  6. Je comprend que la carte soit mal expliqué j’ai eu également un doute sur l’association entre lumière et connexions Facebook, cependant au vu de la luminosité du Japon il aurait dû être premier sur Facebook 😉
    Il faudrait cependant corriger la façon dont cette image est présentée : Carte des connexions Facebook en sur-impression de la carte de la pollution lumineuse 😉

  7. J’espère que le commentaire d’Augure est une blague 🙂
    En tout cas il ajoute une touch comique à cet article.

    Il s’en trouve sublimé 😉

    Je retiendrais de l’article le taux énorme d’utilisateurs des réseaux sociaux russes.

  8. Une carte identique pour les réseaux sociaux tweeter et Google + aurait été pas mal pour comparer. Ceci dit bien que certains pays n’ai pas adopté facebook, avec 500 millions d’utilisateur il reste de loin le réseau social le plus utilisé !

  9. Concernant la Russie, effectivement le réseau social Odnoklassniki.ru est très bien implanté. C’est également le cas pour les pays russophones ou membres de l’ex URSS. C’est d’ailleurs « Mail.ru », la première messagerie russe qui détient ce site. Le réseau social étant aussi en plusieurs langues c’est surement cela qui fait sa force dans d’autres pays également.

  10. Il est intéressant de constater que certains pays sont bien « couverts » par facebook mais qui sont paradoxalement à moitié en jaune et à moitié en bleu. Je pense notamment au Japon et à l’Inde.

    Genre certaines villes ne peuvent pas accéder à Facebook et d’autres oui dans le même pays ? c’est amusant en tout cas ^^

  11. Pingback: UnFacebook, la carte mondiale des pays qui n’utilisent pas Facebook | Bibliothèques et compagnies | Scoop.it

Répondre