Suivez-nous

Internet

USA : les géants du web sont-ils en train de tuer le journalisme local ?

Les radios et les télévisions régionales se sentent particulièrement vulnérables face au pouvoir des GAFAM.

Il y a

  

le

 
Journalisme
© Unsplash / Markus Winkler

En 2020, Google devrait à lui seul réaliser 8 milliards de dollars de revenus publicitaires de plus que l’ensemble des télévisions et des radios américaines. Partant de ce constat, le National Association of Broadcasters, un syndicat national représentant les intérêts des radios et des télés a voulu tirer la sonnette d’alarme. Gordon H. Smith, son président, a récemment adressé un courrier de 16 pages au Congrès. Si rien n’est fait, les géants de la Tech pourraient bien tuer le journalisme local aux Etats-Unis.

Le ton est alarmiste mais repose sur de très sérieux arguments. Il souligne en effet la position concurrentielle dominante d’entreprises comme Google, Facebook, Amazon et Apple vis à vis des 7 500 stations de télévision et de radio locales américaines. Elles siphonnent en grande partie les revenus publicitaires de ces médias sans assumer le coût de la production des informations.

Faire payer les GAFAM pour dégager des financements ?

À en croire le document adressé aux législateurs américains, les stations ne seraient tout simplement pas de taille à rivaliser, et ces problèmes seraient renforcés par la crise sanitaire : « La pandémie de coronavirus et la récession n’ont fait qu’exacerber les problèmes économiques structurels auxquels sont confrontés les médias financés par la publicité, sur lesquels les consommateurs et les communautés comptent pour les nouvelles de proximité et la couverture importante des événements d’urgence. »

Les soucis ne sont d’ailleurs pas que d’ordre financier. Les GAFAM contrôlent en effet les technologies d’accès aux informations en ligne. Il est donc faux de dire que les médias ont le choix de diffuser ou non leurs contenus sur ces grandes plateformes. Ils sont forcés de le faire car ce sont sur ces réseaux sociaux que se trouve leur public :

Que les consommateurs utilisent les moteurs de recherche, les réseaux sociaux, les plateformes vocales ou vidéo , ou même les propres applications des diffuseurs pour accéder aux actualités et autres contenus, les décisions prises unilatéralement par quelques géants dominants de la technologie numérique entravent la capacité des diffuseurs locaux à se connecter avec leur public en ligne.

Pour s’en sortir, la National Association of Broadcasters souhaiterait donc qu’une proposition de loi démocrate de 2019 soit adoptée. L’idée serait de permettre aux médias de négocier collectivement les conditions de distribution de leur contenu en ligne avec les plateformes numériques. Ce projet ressemble beaucoup à la directive sur les des droits voisins adoptée par l’Union européenne et qui n’a pour l’heure pas mené à des résultats vraiment tangibles.

Amazon Prime Video
Par : Amazon Mobile LLC
4.5 / 5
2,2 M avis
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Partenaire : Samsung

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests