Suivez-nous

Internet

À quoi ressemblerait Google si l’article 11 sur le droit d’auteur était accepté

Google s’oppose frontalement à la nouvelle directive européenne sur les droits d’auteur en montrant à quoi ressembleraient ses pages de résultats de recherche dans le cas où l’article 11 était validé.

Il y a

  

le

 
Google
© Unsplash / Arthur Osipyan

Refusée une première fois, la directive sur le droit d’auteur a été approuvée par le Parlement européen il y a quatre mois, impliquant directement des acteurs américains comme Google, YouTube et d’autres.

Les articles 11 et 13 sont les plus controversés puisque le premier impose à ces entreprises de payer des droits d’auteurs, baptisés droits voisins, dès lors qu’ils affichent un extrait de texte ou une image venus d’un autre site. Nul doute qu’un tel article impacterait particulièrement les moteurs de recherche comme Google et Bing. Quant à l’article 13, il imposerait de négocier des accords avec les titulaires de droits, ce qui signifie que chaque vidéo YouTube devrait être analysée pour vérifier si elle ne viole pas les droits d’auteur.

Google résultats de recherche directive

Google et YouTube ne veulent pas des articles 11 et 13 de la directive européenne

La version finale de cette fameuse directive doit être présentée la semaine prochaine, ce qui explique que Google monte actuellement au créneau pour s’opposer à sa validation en l’état. La firme a donc laissé fuiter un montage montrant ce que seraient ses pages de résultats de recherche si le Parlement européen laisse l’article 11 tel qu’il est rédigé à ce jour. Par conséquent, les images et le texte ont disparu, seuls les liens sont encore présents dans des cases vides.

Richard Gingras, responsable de Google Actualités, explique : « L’article 11 peut impliquer que les services en ligne établissent des contrats commerciaux avec les éditeurs de presse pour afficher des liens hypertextes et du contenu. Les services en ligne […] devront choisir avec quels éditeurs ils travailleront. Aujourd’hui, plus de 80 000 éditeurs dans le monde peuvent apparaître dans Google Actualités, mais l’article 11 réduirait considérablement ce nombre ».

Cela fait plusieurs mois que Google fait part de son désaccord envers l’article 11 de la directive. En effet, l’entreprise américaine possède également YouTube, qui pourrait être très impacté par l’entrée en vigueur de cette législation. La plateforme de vidéo a donc sollicité les créateurs de contenu vidéo et les utilisateurs pour que ceux-ci se mobilisent contre l’article 13 en l’état.

Google considère aussi qu’une telle directive mènerait à un échec qui entraînerait la fermeture de son service Google News, comme cela a été le cas en Espagne il y a quelques années. Enfin, la firme américaine s’oppose au projet en arguant du fait que cela pourrait augmenter considérablement une censure qui pourrait être appliquée sous couvert de la nouvelle directive.

Qu’est-ce que l’article 13, cette directive qui fait trembler l’écosystème YouTube ?

3 Commentaires

3 Commentaires

  1. kochira

    18 janvier 2019 at 14 h 20 min

    Google a du commencer à faire des tests au sujet de l’article 11 car depuis cette semaine, mes résultats de recherches ressemblent au screenshot de votre article. Je n’ai pas d’images, certains titres sont manquants et seul les liens vert s’affichent.

  2. Jerome

    19 janvier 2019 at 3 h 39 min

    Cet article est vraiment mal écrit. Il parle d’article 11, d’article 13, les mélange et les confond. La directive a été adoptée… mais les articles sont à présenter la semaine prochaine… Bref, on n’y comprend vraiment rien sur la chronologie de la réglementation. Il ne parle pas de la transposition en droit français, etc. Très intéressant sur le fond mais à réécrire.

    • youpi

      26 janvier 2019 at 21 h 05 min

      Éclairez nous ô grand ordonnateur…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Partenaire : Samsung

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests