USA. Des radios piratées envoient « Fuck Donald Trump » en boucle

Aux Etats-Unis, des hackers piratent les stations radio puis diffusent ce morceau en boucle.

Associated Press rapporte que cela s’est produit dans plusieurs Etats américains. Et le point commun de toutes les chaînes affectées serait qu’il s’agissait de petites radios locales qui se servent d’un équipement appelé « Barix Exstreamer », d’après le site Radio Insight. Le Barix Extreamer est un transmetteur qui envoie les informations à l’antenne de diffusion.

Cependant, ce ne serait pas l’appareil qui serait à blâmer

Interrogé par BuzzFeed, le fondateur de Barix a expliqué que le transmetteur ne devrait pas être lié à internet sans un pare-feu.

En tout cas, ce manque de vigilance et les piratages que cela a causé est en train de rendre le titre FDT très populaire (encore plus qu’il ne l’était déjà). Avec 15 millions de vues au moment où j’écris, le clip est énormément relayé par la presse.

Le titre rap d’YG et Nipsey Hussle était déjà l’hymne des anti-Trump en 2016. Et avec le buzz de ces piratages de radios aux USA, FDT risque de devenir un phénomène viral mondial. En tout cas, les twittos francophones commencent à en parler.

Certaines radios l’envoient volontairement

En effet, si la radio communautaire catholique « Mother of the Redeeemer Radio » (« Mère du Rédempteur ») a par exemple été obligée de diffuser ce morceau, d’autres plus engagées politiquement l’ont en revanche envoyé volontairement.

Ce serait le cas de la radio hip-hop We 96.3 de Portland qui aurait envoyé « Fuck Donald Trump » pendant une heure par jour durant la semaine d’investiture du républicain. Et une petite radio pirate à Seattle n’aurait envoyé que ça en boucle pendant une semaine.

 

(Sources :  1 / 2 )


Nos dernières vidéos

Répondre

Send this to a friend