Utiliser Netflix, c’est aussi éviter des heures de pubs à la télé

En se basant sur les estimations de TDG Research et de Nielsen, ils ont calculé combien d’heures de pubs un utilisateur américain de Netflix évite chaque année.

Netflix Los Gatos

Cela fera bientôt un an que Netflix est disponible dans nos contrées et si le service semble parfois avoir du mal à décoller, c’est certainement à cause de la drôle de règle appelée chronologie des médias qui empêche aux services comme Netflix ou CanalPlay de proposer des films vieux de moins de trois ans sur leurs plateformes.

Outre-Atlantique, Netflix est déjà le « truc » qui est sur le point de remplacer la télévision traditionnelle. Il serait déjà derrière plus de 30 % du trafic internet en Amérique du Nord durant les heures de pointe.

L’un des avantages de Netflix, c’est que la plateforme permet de regarder le contenu de votre choix au moment où vous le souhaitez. L’autre, c’est que pour près de 10 euros par mois, vous accédez au contenu sans aucune publicité.

Je n’ai rien contre la pub (du moins quand le service est gratuit), mais force est de constater que le nombre de pubs affichées par les chaines de télévision n’est pas prêt de baisser.

Et par ailleurs, nos confrères d’exstreamist.com ont tenté de calculer combien d’heures de pubs à la télé un utilisateur de Netflix évite.

Comment ? « Nous avons calculé ce total en multipliant le temps moyen que les gens passent sur Netflix par jour, par les temps moyen de diffusion de publicités durant une heure d’émission », expliquent-ils.

Donc, voilà la logique. Selon un sondage de TDG Research (il date de l’époque où Netflix n’était pas encore disponible en France), un utilisateur de Netflix y regarde du contenu une heure et demie par jour et d’après un rapport de Nielsen pour l’année 2014, une heure de télévision traditionnelle inclut 15 minutes et 30 secondes de publicités (ces informations concernent les Etats-Unis).

En se basant sur ces informations, exstreamist.com a pu estimer qu’en une année, Netflix évite 130 heures, soit près de 5 jours et demie, de publicités par an. Et bien que cette estimation soit basée sur des informations « américaines », elle n’en est pas moins révélatrice.

Après, il est vrai que sur Netflix, on passe parfois plus de temps à chercher des vidéos qu’à en regarder.

(Source)


Nos dernières vidéos

10 commentaires

  1. Je n’ai pas Netflix et je ne regarde pas les pubs à la télé. Ca fait bien longtemps qu’avec les enregistreurs à disque dur (ou le cube de canal+) on peut commencer les 2 épisodes de mentalist à 21h10 au lieu de 20h55 et zapper les pubs dès que le jingle pub démarre. Idem pour la Nouvelle Star ou en plus on peut zapper les appels aux votes et les rappels des prestations qu’on a vu 10 minutes avant.
    Bref une enquête TDG Research et de Nielsen totalement inutile. A moins que ce soit une pub déguisée pour Netflix

    • Ça concerne les US (et le Canada aussi) où le nombre de pub dépasse largement ce que nous avons en France (~15min/h aux US contre ~5/h chez nous – données à vérifier).
      L’étude n’est pas si inutile que ça, mais n’a pas d’intérêt chez nous. Ou alors elle peut avoir un intérêt si le calcul est adapté avec notre réalité

  2. Si on calcule le temps moyen passé devant la télé. Rapporté à une vie entière… ca represente plusieurs canne, ça calme. Personnellement ça fait depuis longtemps que je ne regarde plus la télé, très très rarement. Il y a plein d’autres choses a faire que de ce cramer les neurones avec la télé bouffé par la pub et des émissions abrutissantes et en plus adictives. Ça me rappelle le film « 99 francs » …

  3. En parlant de Netflix, j’ai reçu un mail aujourd’hui annonçant qu’il augmentent les prix (en tous cas en Suisse) pour pouvoir proposer plus de nouvelles séries.
    Pour les abonnés, les prix resteront des mêmes pour encore 1 an

  4. Faut pas oublier le zap dans le calcul. Perso les rares fois ou je regarde la tv classique, dès que les pubs commencent je change de chaine. Ça vaut aussi pour la radio. Et pour les sites web la seule chose qui attire mon regard c’est la croix pour les fermer. Et franchement je ne pense pas être un cas isolé. Heureusement tout le monde continue de faire encore semblant de croire en la pub mais un jour où l’autre la bulle éclairera et que deviendront les agances de pub,les chaines gratuite ou les sites internet ?

  5. Pingback: Utiliser Netflix, c’est aussi éviter des heures de pubs à la télé | ARI – Revue de web

  6. Pingback: Utiliser Netflix, c’est aussi éviter des heures de pubs à la télé

  7. Faut pas oublier aussi qu’il y a pub et pub. Pour parler des sites webs, quand on se fait bombarder de publicités ou encore qu’il y a plus de pubs que de contenus… Ça fait flipper. Perso’ je suis abonné à Netflix, étant un fan des séries j’adhère trop et tous les soirs avant de dormir je me claque quelques épisodes, films, etc. Ce que je veux et sans pubs. Le problème des grosses chaînes télévisées, c’est que… À part les vieilles séries, que regarder ? Donc pubs et pauvres contenus, NEXT !

  8. ça c’était avant la pub est arrivés sur netflix (il font de la pub pour leur propres séries) avant de lancer un épisode.

Répondre