Vendre et acheter des noms d’utilisateur Twitter avec Tweexchange

Nous l’avions évoqué comme une boutade il y a quelques semaines dans un Paroles de blogs, mais puisque sur le web rien n’est impossible, c’est maintenant une réalité : vous pouvez acheter et vendre des noms d’utilisateur Twitter ! L’idée est simple, et business is business : puisque Twitter est en train de devenir l’un

Nous l’avions évoqué comme une boutade il y a quelques semaines dans un Paroles de blogs, mais puisque sur le web rien n’est impossible, c’est maintenant une réalité : vous pouvez acheter et vendre des noms d’utilisateur Twitter !

L’idée est simple, et business is business : puisque Twitter est en train de devenir l’un des leviers incontournables de l’auto-promotion, du webmarketing et du contrôle de réputation sur internet, et que les marques, les entreprises, mais aussi les politiques et les people l’investissent en masse, la course aux bons identifiants est lancée.

Un phénomène tout à fait comparable à celui des noms de domaine, à cela près que dans le cas de Twitter il n’existe aucune règle, aucun cadre et pas le moindre début de législation. Normal, il s’agit d’une entreprise privée. Nous voilà donc revenus aux temps héroïques de la ruée vers l’or et des barbelés posés dans la prairie par le premier arrivé, qui sera bien sûr le premier servi.

Et comme tout ce qui est rare est cher, il n’aura pas fallu longtemps pour qu’un service s’invite dans la bataille, qui, flairant le bon filon, se pose comme intermédiaire de revente de « noms de domaine » Twitter : c’est ce que fait Tweexchange.

Si l’on en croit les informations affichées sur le site, de nombreuses transactions ont déjà été conclues, dont certaines à des tarifs complètement délirants qui laissent planer un doute sur la réelle crédibilité de ce site : @custom_t_shirts aurait été ainsi négocié à… 1.500.000 dollars. CNN aurait également acheté @CNNBREAK. Mouais.

Plus réalistes, d’autres noms s’échangent pour quelques centaines de dollars.

Quoiqu’il en soit, nouvel Eldorado du e-business ou pas, je ne saurais trop conseiller aux entreprises ou aux personnes soucieuses de gérer leur réputation en ligne de se précipiter sur Twitter pour au moins réserver leur nom en l’enregistrant, mais également une sélection de quelques noms relatifs à leur activité. On n’est jamais trop prudent.

Et s’ils ne servent pas, elles pourront toujours les revendre. En passant par Tweexchange, ou mieux : directement.


Nos dernières vidéos

20 commentaires

  1. Ouais et donner son mot de passe juste pour être listé, c’est un peu gros pour un site qui veut revendre les domaines twitter par la suite

  2. Twitter rend le cybersquatting gratuit. Pas mal, non? Pas de prise de risque en plus. D’ailleurs je suis sûr que ces pratiques ont déjà commencé et expliquent en partie la croissance fulgurante du nombre d’utilisateurs ces derniers mois.

  3. Pour créer un compte sur ce site, il faut donner le login et mot de passe du compte Twitter… ça sent l’arnaque, ils récupèrent au final tous les comptes déposés sur ce site s’il le souhaite…

  4. Pour ceux qui voudraient se faire un peu d’argent en spéculant sur les usernames Twitter, le marché est déjà saturé.

    Par exemple, toutes les entreprises du CAC40 ont déjà été enregistrées.

  5. J’ai réservé quelques noms également, dont certains il y a plusieurs mois…

    En revanche le site me paraît vraiment pas sérieux, les prix me semblent gonflés… pas du tout envie de donner mon login et mdp pour m’inscrire !!!

  6. Sauf que ça fera chier les domaineurs s’ils commencent à enregistrer plein de compte Twitter car au final, les comptes doivent être un minimum actif… Dans le cas contraire, une simple demande à l’équipe Twitter peut vous attribuer le nom utilisé.

  7. Pingback: Twitter lance les comptes certifiés | Presse-Citron

  8. Pingback: les 7 pires applications pour Twitter | Presse-Citron

Répondre