Suivez-nous

Actualités

La ville suédoise Kiruna va être déplacée de 5 kilomètres pour survivre

Les habitants d’une ville de Suède de près de 20 000 habitants, Kiruna, assistent au déplacement géographique d’une bonne partie des infrastructures locales pour parer à un incident géologique majeur

Il y a

le

Kiruna
Ⓒ Jessica Nildén

Connaissez-vous Kiruna ? Si vous regardez la série Jour polaire avec Leïla Bekhti, c’est possible, puisque c’est dans cette localité que se déroule l’intrigue de la série policière. Ce qui est moins connu, en revanche, c’est la destinée tout à fait extraordinaire de cette ville du nord de la Suède (comprenez : là où il fait très froid) fondée en 1900 au-dessus d’un gisement minier.

Malheureusement, bien qu’étant le plus gros acteur économique de la commune, l’entreprise LKAB aurait tout aussi bien pu être à l’origine de sa déchéance. En effet, l’exploitation des ressources locales a commencé à provoquer l’effondrement du sol. Un cadre pas si idyllique que ça donc, même si c’est dans cette région reculée que Facebook installe ses data centers.

Sauver la ville en la déplaçant

Si l’expression a beau être invraisemblable, c’est pourtant bel et bien ce qui est en train d’arriver : pour éviter la catastrophe, la municipalité a longtemps évalué l’option qui consisterait à déplacer la ville. Un choix validé en 2009, et dont les premiers résultats viennent d’arriver avec la construction de la nouvelle mairie (photo à la une de l’article).

La partie ouest de Kiruna, située juste à côté du grand cratère de la mine, est la plus touchée par le risque d’accident. Parmi tous les bâtiments concernés, le siège du pouvoir local, mais aussi l’église, la gare et certaines maisons. Si les salariés de la mine qui les habitent vont pouvoir être relogés sans frais dans les nouveaux quartiers qui sortiront de terre, leurs homologues électroniques norvégiens ne sont pas aussi bien lotis par leur gouvernement.

Kiruna, un symbole

Même si cette histoire finit bien, elle prouve une nouvelle fois que les activités humaines peuvent être une vraie source de destruction pour la nature qui parfois leur donne tout ce dont elles ont besoin pour croître.

Il existe heureusement de nombreuses initiatives qui permettent de nuancer cette vision du monde très pessimiste, bien que réaliste. L’ONG Greenpeace, par exemple, s’est attelée à évaluer l’impact négatif des géants de la Tech sur l’environnement.

Source

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans 🔥

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests