Suivez-nous

Réseaux sociaux

Voici comment Facebook peut vous suivre même lorsque vous désactivez la géolocalisation

Même lorsque vous empêchez Facebook d’utiliser les services de géolocalisation de votre smartphone, le réseau social peut déduire votre emplacement en utilisant d’autres informations sur votre profil.

Il y a

  

le

 

Par

Facebook, logo, oeil
© geralt

Avec Android 10 et iOS 13, Google et Apple vous donne plus de contrôle sur le partage des données de géolocalisation de votre smartphone avec les applications comme Facebook.

Mais même lorsque vous refusez l’accès à la fonctionnalité de géolocalisation de votre smartphone au réseau social, celui-ci peut encore deviner votre emplacement et utiliser cette information pour les diverses fonctions de sa plateforme, dont le ciblage des publicités.

Cela n’a d’ailleurs jamais été caché par Facebook. Au mois de septembre, suite aux mises à jour d’Android et d’iOS, le numéro un des réseaux sociaux avait publié un billet de blog sur ces mises à jour des systèmes d’exploitation mobile en lien avec la géolocalisation. Dans ce billet de blog, Paul McDonald, Engineering Director, expliquait que même lorsque les services de géolocalisation de votre smartphone sont désactivés pour l’application Facebook, il est possible que le réseau social déduise votre emplacement en utilisant des informations telles que les endroits sur lesquels vous vous êtes identifié, les événements ou encore votre connexion internet.

Des sénateurs américains pointent du doigt les pratiques de l’entreprise

Si le sujet est aujourd’hui de nouveau d’actualité, c’est parce que Facebook a récemment répondu à une lettre de deux sénateurs américains : Josh Hawley et Chris Coons.

D’après CNBC, dans sa réponse aux sénateurs, Facebook explique à nouveau que même lorsque la géolocalisation est désactivée pour son app, celle-ci peut encore déterminer une estimation de l’emplacement de l’utilisateur grâce à des éléments comme les endroits où les photos sont identifiées, ou bien l’adresse IP.

Ces données ne sont pas aussi précises que celles fournies par la géolocalisation d’un smartphone, mais cela permettrait à Facebook d’assurer certaines fonctionnalités comme la sécurisation des comptes ou la lutte contre la propagation des fake news.

Néanmoins, d’après CNBC, Facebook aurait également admis qu’il utilise ces déductions pour cibler des publicités. « Par nécessité, pratiquement toutes les publicités sur Facebook sont ciblées en fonction de l’emplacement, bien que le plus souvent, les publicités ciblent des personnes d’une ville particulière ou d’une région plus grande », lirait-on dans la réponse de Facebook aux sénateurs. « Sinon, les habitants de Washington, D.C., recevraient des annonces pour des services ou des événements à Londres, et vice versa. »

Les sénateurs Josh Hawley et Chris Coons ont déjà réagi à cette réponse de Facebook. « @Facebook l’admet. Désactivez les « services de localisation » et ils suivront TOUJOURS votre position pour gagner de l’argent (en vous envoyant des annonces). Il n’y a pas de possibilité de retrait. Aucun contrôle sur vos informations personnelles », a déclaré Josh Hawley sur Twitter.


Coons, quant à lui, se dit préoccupé. Pour ce sénateur républicain, les efforts de Facebook sont insuffisants et même trompeurs. « Dans sa réponse à notre lettre, Facebook a confirmé qu’il n’y avait aucun moyen pour les utilisateurs d’empêcher Facebook d’utiliser leur emplacement et de leur diffuser des annonces basées sur ces informations, même lorsque l’accès à l’emplacement était désactivé », a-t-il déclaré.

Facebook
Par : Facebook, Inc.
3.7 / 5
101,3 M avis
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests