Suivez-nous

Sciences

Voici le premier robot conçu à partir de cellules vivantes

Ces chercheurs ont réussi à développer un robot composé de cellules vivantes entièrement biodégradables.

Il y a

  

le

 
Grenouille
© Zdeněk Macháček / Unsplash

La robotique, l’intelligence artificielle, est des sujets qui inquiètent certaines personnes, cependant, d’autres doutent sur le fait que la machine puisse un jour prendre la place de l’être humain. Toutefois, ces chercheurs se moquent de ces questions et ont utilisé des cellules vivantes pour les transformer en un robot.

Oui, vous avez bien lu, ces scientifiques américains de l’Université du Vermont et de Tufts sont parvenus à fabriquer un robot à partir de cellules vivantes provenant de la grenouille. Joshua Bongard, auteur d’une étude parue dans la revue PNAS explique que cette innovation « n’est ni un robot tradi­tion­nel ni une nouvelle espèce animale. C’est un nouveau type d’in­di­vidu : un orga­nisme vivant program­mable. »

À quoi pourrait servir une telle invention ?

Cette minuscule est conçue afin de transporter un traitement ou toute autre chose à l’intérieur du corps humain. Rassurez-vous, il n’y a aucune chance qu’une grenouille se forme à l’intérieur de vous. Les chercheurs ont simplement assemblé ces cellules sans leur donner la possibilité de former des tissus pour donner vie à un animal.

Les scientifiques sont parvenus à assembler ces cellules selon une combinaison qui rendrait cet amas capable de se déplacer dans le corps humain pendant une semaine, sans moteur, simplement avec ses lipides et protéines. Si l’on se focalise uniquement sur l’ADN de ce « robot » il s’agit d’une grenouille.

Une fois sa mission terminée, il devient un simple amas de cellules mortes dépourvu de nutriments et sera donc évacué du corps humain. Ces xenobots sont incapables de se reproduire, ou d’évoluer naturellement. L’équipe de chercheurs à l’origine de ce projet explique qu’une telle prouesse scientifique pourrait être utilisée dans plusieurs circonstances. Que ce soit pour surveiller la pollution, collecter le plastique dans les océans, ou encore nettoyer le sang des artères. Ce sont des organismes complètement biodégradables, tout en étant configurables pour effectuer une tâche précise.

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

1 commentaire

1 Commentaire

  1. Dwalin

    16 janvier 2020 at 10 h 24 min

    « Toutefois ces chercheurs se moquent de ces questions » qu’en savez-vous ? Ils sont sans doute très intéressés par ces questions justement, c’est leur métier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans 🔥

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests