Suivez-nous

Auto-Moto

Voilà pourquoi la nouvelle Ferrari SF90 Stradale plug-in hybrid est un monstre de puissance

Ferrari a officialisé sa nouvelle SF90 Stradale, un modèle doté d’une motorisation PHEV de 1000 ch !

Il y a

le

Ferrari-SF90-Stradale
© Ferrari

Une Ferrari PHEV à triple motorisation électrique !

Comme promis, le groupe Ferrari a levé le voile sur sa toute nouvelle création, à savoir une supercar de série répondant au doux nom de SF90 Stradale. Il s’agit ici d’une référence au 90ème anniversaire de la naissance de la Scuderia Ferrari, qui souligne le lien fort qui a toujours existé entre les voitures Ferrari de piste et celles de route.

Selon le constructeur : « la nouvelle Ferrari SF90 Stradale est la parfaite démonstration de la capacité de Ferrari à transférer immédiatement les connaissances et les compétences acquises en compétition à ses voitures de série« .

Ferrari-SF90-Stradale

Côté moteur, la Ferrari SF90 Stradale dispose d’un solide bloc V8 4.0L, lequel est associé à trois moteurs électriques, pour une puissance totale avoisinant les 1000 ch. De quoi permettre au bolide de s’affranchir du 0 à 100 km/h en seulement 2,5 secondes, et de filer jusqu’à 340 km/h en pointe.

Il s’agit de la toute première Ferrari à posséder une architecture de type PHEV (Plug-in Hybrid Electric Vehicle) qui intègre le moteur à combustion interne à trois moteurs électriques, dont deux sont indépendants et situés sur l’essieu avant, le troisième se situant à l’arrière entre le moteur et la boîte de vitesses.

Histoire de gérer au mieux cette (sur)puissance, Ferrari annonce avoir accordé un soin tout particulier à la conception du compartiment moteur, qui abrite à la fois les systèmes habituels des moteurs à combustion interne qui génèrent des températures de près de 900 °C et des composants électroniques très sensibles à la température.

Un large écran HD de 16″ !

Côté look, la Ferrari SF90 Stradale affiche des dimensions relativement compactes, et les plus observateurs auront noté un arrière assez original. A bord, pour la première fois sur une Ferrari, le groupe d’instruments central comprend un seul écran numérique HD de 16″ qui s’incurve vers le conducteur. Conformément à la tradition Ferrari, l’écran par défaut est dominé par un grand compte-tours circulaire qui est encadré ici par l’indicateur de charge de batterie. Grâce au sélecteur eManettino, le conducteur peut choisir entre quatre modes de gestion du moteur.

Ferrari-SF90-Stradale

Enfin, le constructeur précise que, pour la première fois sur une Ferrari, les clients peuvent choisir entre la voiture standard et une version avec des caractéristiques plus sportives. Pas de prix annoncé à l’heure actuelle, ni même de date de livraison. Reste à savoir maintenant si Ferrari osera un jour proposer un modèle 100% électrique, comme le fera Porsche dans quelques mois…

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

À la une

Les bons plans 🔥

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Advertisement RED

Les tests