Suivez-nous

Auto-Moto

Porsche Taycan : une première prise en main lève le voile sur toutes ses caractéristiques (et ses petits secrets)

Porsche a récemment convié nos confrères d’Automobile Magazine à un bref essai de son Taycan, révélant à cette occasion l’ensemble des caractéristiques de la gamme.

Il y a

  

le

 

Par

porsche taycan
© TaycanForum

Le développement du Porsche Taycan, le premier modèle 100% électrique de Porsche, touche à sa fin, et la marque allemande commence à distiller les caractéristiques de la bête un peu plus massivement qu’elle ne l’avait fait jusqu’à présent. Nos confrères d’Automobile Magazine ont même eu droit à une invitation rarissime pour un petit roulage dans les alentours des installation Porsche à Weissach. Même s’ils n’ont pas encore eu la chance de prendre le volant, la balade à bord du bolide du futur de Porsche a permis de lever le voile sur nombre de caractéristiques de celle que l’on présente fréquemment comme la première vraie concurrente de la Tesla Model S (note aux Tesladdicts : merci de ne pas vous exciter sur cette dernière phrase, on sait qu’elle vous énerve, c’est juste une façon de présenter les choses qui n’est pas si loin de la réalité).

Selon les premières impressions de Georg Kacher, l’un des rares journalistes qui ont pu prendre place à bord du Taycan de pré-série, Porsche a conçu le Taycan avec les mêmes principes que ses autres véhicules. L’engin est luxueux à l’intérieur comme à l’extérieur, se conduit comme une voiture de sport, et il est rapide, avec une accélération de 0 à 100 km/h en un peu plus de trois secondes, soit un temps similaire à celui d’une Tesla Model 3 Performance, mais encore derrière une Tesla Model S P100D, qui effectue le même exercice en 2,4 secondes. L’heureux essayeur d’un jour a également noté que – étonnamment – le Taycan rappelle davantage la Porsche 911 que la Panamera, le porte-étendard de Porsche à quatre portes, en raison de la façon dont la voiture se comportait malgré son poids.

Mais cet essai a permis d’en savoir enfin beaucoup plus sur l’organisation de la gamme et sur les caractéristiques des différentes versions qui la composeront. D’une part, tous les Taycan, quelle que soit leur garniture, sont équipés de freins PSCB (Porsche Surface Coated Brake, qui ne s’oxyde pas et ne produit pratiquement aucune poussière), bien que des options en céramique de carbone soient disponibles. Tout comme les autres véhicules électriques, le Taycan est également capable d’un freinage par récupération, avec une régénération maximale de 250 kW. Les modèles de niveau supérieur proposeront une suspension pneumatique et des roues arrières directrices.

Une gamme cohérente avec les autres modèles Porsche

Porsche n’a pas encore annoncé les caractéristiques définitives de la Taycan, bien qu’un ambassadeur de la marque ait confirmé le contenu d’un document obtenu par Automobile Magazine énumérant les caractéristiques de chaque version du Taycan. Selon ce document, la Taycan de base sera une propulsion arrière seulement, et elle sera équipée d’une batterie de 80 kWh. Il sera alimenté par un choix de moteurs de 240 kW (322 ch) et 280 kW (375 ch), et son prix se situera en-dessous des 90 000 dollars.

La variante de milieu de gamme du véhicule, la Taycan 4S, sera équipée d’une batterie de 96 kW et de moteurs électriques de 320 kW (429 ch) ou 360 kW (483 ch). Le prix du Taycan 4S débutera à partir de 90 000 dollars. Le Taycan Turbo, qui sera la version haut de gamme du véhicule dès son lancement, sera doté d’une batterie de 96 kWh, d’un moteur de 160 kW (215 ch) à l’avant et de 300 kW (402 ch) à l’arrière, soit une puissance totale de 617 chevaux. Le prix du Taycan Turbo devrait commencer autour des 140 000 dollars.

On le sait, Porsche a particulièrement travaillé sur la durabilité de la performance. « Malgré son statut zéro émission, il s’agit d’une véritable Porsche », affirme Bernd Propfe, directeur de la plate-forme du Taycan. « Par conséquent, la performance est primordiale. Même lorsqu’elle roule à fond pendant une heure ou plus, cette voiture n’entrera dans un mode réduction de performances que lorsque que les batteries seront entièrement vides. Contrairement à d’autres, les courbes de puissance et de couple du Taycan ne seront pas altérées par une baisse de l’état de charge. Tant qu’il reste du jus, une attaque totale reste toujours une option. En termes de répétabilité, c’est à notre avis le leader incontesté du peloton. »

La Porsche Taycan devrait être dévoilée dans le courant du mois de septembre prochain, l’entreprise offrant les versions de base, 4S et Turbo à ses clients. Au moins deux autres variantes de la Taycan seront dévoilées plus tard, dont l’une est une version Turbo S de 540 kW (724 ch) et une version RWD GTS plus légère qui sera probablement incroyablement agréable à conduire sur la piste. Porsche prévoit également d’améliorer son infrastructure de recharge dans un proche avenir, avec des pics de charge pour le véhicule qui passeront de 250 kW à 350 kW d’ici 2021 au plus tard. On note que Porsche reste fidèle à la hiérarchie de ses gammes ainsi qu’à leur nommage.

Le système d’info-divertissement est composé d’un combiné d’instruments en mode cockpit virtuel regroupant les cinq fameux compteurs présents depuis les premières 911, cette fois sur une dalle incurvée, ainsi que d’un écran central, et, en option, un autre écran horizontal incrusté dans la planche de bord en face du passager avant. La voiture sera également dotée d’un mode de conduite autonome inspirée de celui de la dernière Audi A8.

A ce sujet, un petit mot sur la dénomination « Turbo ». A l’origine directement liée au fonctionnement d’un moteur thermique, celle-ci peut paraitre surprenante dans le contexte d’un électrique, et on peut lire de nombreux commentaires sceptiques voire ironiques sur ce choix. C’est mal connaitre la marque et son historique. Le turbo fait partie de l’ADN de Porsche. Par conséquent, il y a bien longtemps que ce terme n’est plus lié à une technologie, et qu’il est devenu quasiment générique. Dans l’organisation des gammes Porsche, « Turbo » désigne simplement le sommet, que ce soit en termes de performances ou en termes de luxe. C’est donc parfaitement cohérent. D’ailleurs, ceux qui se gaussent de cette nomination pour une voiture électrique ont probablement la mémoire un peu courte : du processeur de PC au sèche-cheveux en passant par le vélo électrique, le terme Turbo est très fréquemment utilisé sur des machines électriques pour évoquer la performance. Et visiblement ça fonctionne.

La Porsche Taycan est sans doute l’un des véhicules les plus attendus sur le marché des voitures électriques cette année, d’autant plus qu’il a le potentiel de concurrencer directement la Tesla Model S dans le segment des véhicules électriques haut de gamme. Porsche accélère à plein régime pour se préparer à la production de ce modèle qui marquera une étape cruciale dans l’histoire de la marque, l’entreprise modernisant radicalement son site de Zuffenhausen afin d’accueillir la fabrication du véhicule.

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

4 Commentaires

4 Commentaires

  1. bilout

    14 mai 2019 at 11 h 41 min

    qui de l’autonomie? Meilleur que testla ?
    Au-délà des 600 km?

    • Tyty

      14 mai 2019 at 15 h 08 min

      Tu oublie Zoé…. Mdr

    • Eric

      14 mai 2019 at 19 h 28 min

      La meilleure version est annoncée à 500 km

  2. Marcel Patulacci

    17 mai 2019 at 6 h 31 min

    Petite précision, la capacité d’une batterie se mesure en kWh et non en kW (puissance).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans 🔥

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests