Voiture volante : Airbus présente sa voiture drone Pop Up à Genève

Le transport du futur est l’obsession des grandes entreprises ces derniers temps, chacun y va de son innovation pour proposer un produit censé faciliter les déplacements de demain. Certains comme Elon Musk mises sur l’hyperloop et d’autres comme Airbus croient plutôt dans la voie des airs et proposent une voiture drone, baptisée Pop Up.

Pop Up est en effet le concept d’Airbus présenté au Salon de l’Automobile de Genève, qui mixe drone et auto pour une mobilité urbaine en 3D. Ce projet est né du partenariat entre Airbus et le bureau d’études Italdesign. Si nous faisions une petite parenthèse un peu plus haut sur l’hyperloop, c’est parce que la capsule censée transporter les passagers, pourra aussi être embarquée dans le train supersonique.

Airbus présente sa voiture drone à Genève

La voiture drone d’Airbus pourra donc offrir de vastes possibilités de déplacements, comme jamais à ce jour. Certains ne manqueront pas de faire une allusion au drone Ehang 184 découvert lors du CES 2016 et ils n’auront pas tout à fait tort car il y a une certaine forme de ressemblance. A une différence notable, la Pop Up peut transporter deux passagers, et c’est une voiture à l’origine, ce qui rend son utilisation plus proche des habitudes de nombreux consommateurs.

Pour les lignes de ce véhicule, on se rapproche de ce qui se fait dans le domaine des voitures électriques, certains y voient même une ressemblance avec la Twizy. Airbus a cependant été bien au-delà de la présentation d’un simple véhicule novateur de plus, il propose de réinventer les déplacements de façon intelligente.

Airbus souhaite réinventer le transport avec sa Pop Up

L’entreprise a en effet développé une plateforme ayant recours à l’intelligence artificielle, destinée à prendre en compte tous les paramètres d’une course, afin de proposer le trajet le plus rapide, en ayant recours à plusieurs modes de déplacement simultanément. En effet, avec la Pop Up il sera possible de voyager au sol sur les routes, de s’envoler grâce aux rotors qui viennent se poser sur le toit, de se fixer sur des rails pour se déplacer comme des trains et même de prendre l’hyperloop pour les grandes distances. L’IA déterminera le trajet le plus rapide en prenant en compte toutes les directions de l’espace en trois dimensions et tous les modes de déplacements possibles dans l’environnement direct du trajet. Au-delà d’un véhicule, c’est donc une solution pour la ville intelligente de demain que propose l’avionneur, dans la lignée de ses projets Vahana et City Airbus.

Cette intelligence artificielle sera capable de proposer le trajet idéal en prenant en compte par exemple les habitudes de l’utilisateur, la météo, une éventuelle connexion avec un covoiturage ou un auto partage, mais aussi le trafic routier, les coûts, etc.

Il reste toutefois énormément de chemin à parcourir pour espérer voir un jour ce genre de moyen de transport se démocratiser. Le PDG d’Airbus en est d’ailleurs parfaitement conscient et il a indiqué : « Concevoir et mettre en œuvre avec succès des solutions qui fonctionneront à la fois dans les airs et sur terre nécessite une réflexion commune des secteurs de l’aéronautique et de l’automobile, ainsi qu’une collaboration avec les organismes gouvernementaux locaux chargés des infrastructures et des cadres réglementaires ». Reste que le projet est vraiment passionnant et que nous espérons qu’il progressera dans le temps, pour y revenir par la suite.

La voiture drone d’Airbus cela ressemblera à cela !

Pop up : la voiture drone d'Airbus


Nos dernières vidéos

3 commentaires

  1. Bonjour,
    +1 sur g+,
    elles sont vraiment bien les voitures de demain.
    Avec un peu de chance, elles seront gratuites.
    Cordialement

Répondre