Voitures autonomes : Waymo (Google) s’intéresse enfin à l’Europe

Waymo (l’ancienne branche dédiée aux voitures autonomes de Google) a l’intention de proposer son service de voitures sans chauffeurs en Europe.

Waymo, la filiale dédiée aux voitures sans chauffeurs d’Alphabet (la maison-mère de Google) s’intéresse à l’Europe. Après avoir testé ses véhicules sur les routes américaines, la société compte proposer des taxis sans chauffeurs au pays de l’Oncle Sam. Et après l’Amérique, Waymo voudrait proposer un service similaire en Europe. C’est ce que révèle Reuters dans un article publié la semaine dernière, citant John Krafcik, le patron de Waymo.

« Nous avons l’opportunité d’expérimenter ici en Europe, avec différents produits et peut-être même avec différentes stratégies de mise sur le marché », a déclaré Krafcik lors du Congrès Automotive News Europe à Turin. Ainsi, la stratégie de Waymo en Europe pourrait être assez différente de celle de la société aux Etats-Unis. D’autre part, les voitures utilisées en Europe pourraient porter une autre marque, parce que la marque Waymo (anciennement « Google Car ») est moins connue sur le continent européen.

Dans la ville américaine de Phoenix, Waymo propose déjà des taxis sans chauffeurs à quelques testeurs. Lors de la conférence Google I/O au mois de mai, John Krafcik a annoncé que plus tard cette année, la société lancera son service de voitures autonomes, permettant à tous les habitants de cette ville d’appeler une voiture (complètement) autonome via une application mobile, pour leurs déplacements.

Et après le lancement aux Etats-Unis, Waymo pourrait donc proposer un service similaire en Europe

D’après Reuters, l’entreprise a déjà commencé à travailler en Europe pour mieux comprendre les différences avec le marché américain, notamment au niveau des régulations.

Waymo est actuellement l’entreprise la plus avancée dans le domaine des voitures autonomes. D’après notre confrère Ars Technica, celle-ci a déjà dépassé les 7 millions de miles (soit plus de 11 millions de km) sur les routes américaines.

On notera également qu’assez récemment, Uber a indiqué qu’il serait prêt à utiliser les véhicules de Waymo sur sa plateforme. Quelques mois plus tôt, les deux entreprises étaient engagées dans une bataille juridique pour vol de propriété intellectuelle.


Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.