Suivez-nous

Réseaux sociaux

Vous devez 17.000 euros à Google (et 2 euros à Snapchat)

On a l’habitude de dire que les réseaux sociaux ne servent à rien, et qu’ils ne donnent rien en échange de nos données. Est-ce aussi simple que cela ?

Il y a

  

le

 

Par

 

Le savais-tu ? Google te rapporte 17.000 euros par an💰💶

Posted by Presse-citron on Monday, October 21, 2019

Vous connaissez tous ce vieil adage : “Si c’est gratuit c’est toi le produit”. Signification : nous utilisons des services proposés par Google et les réseaux sociaux gratuitement, mais en échange, ils utilisent nos données pour les exploiter à des fins de ciblage publicitaire, nous transformant ainsi en produits “commercialisables”.

Mais cet adage est-il si vrai ? En fait, s’il est vrai, il est incomplet.

Car dans l’équation, il manque un élément : ce que nous rapportent ces services gratuits. C’est un fait : ils aspirent notre temps de cerveau sur des choses inutiles et futiles et peuvent nous rendre improductifs, en plus de nuire à l’environnement avec la dépense énergétique qu’ils nécessitent, mais imaginez une seule seconde ce que vous auriez à débourser si un de ces services n’existait pas Prenons juste cinq exemples parmi des milliers :

  • Google Maps (et Waze) : économie d’un GPS, des mises à jour coûteuses dans les voitures, de PVs (Waze) et de temps
  • Google Search : économie de temps pour une recherche, pour la documentation d’un dossier…
  • Facebook Live : économie d’un abonnement à un système de conférence live. Idem FaceTime entre particuliers
  • Linkedin : économie de temps et d’argent pour la mise en relation professionnelle. Imaginez si vous deviez contacter toutes ces personnes sans ce réseau et ce qu’il vous a déjà rapporté
  • WhatsApp : économie de temps et de coûts de messagerie pour contacter des groupes, rester en relation avec sa famille, partager des photos, des moments

Une étude a récemment tenté d’évaluer en échange de quelle somme les internautes seraient prêts à abandonner ces services. Trois économistes américains et hollandais ont justement travaillé sur le sujet de la valeur monétaire des outils les plus utilisés sur le Web. Ils ont déterminé qu’un utilisateur médian demanderait 48 dollars pour cesser d’utiliser Facebook pendant un mois. Pour YouTube, ce prix grimperait à 1173 dollars par an. Il faudrait verser la somme de 17 530 dollars pour qu’il cesse d’utiliser Google les douze prochains mois, ce qui fait du moteur de recherche le service le plus prisé. Enfin, les réseaux sociaux jugés les moins utiles par les internautes sont Snapchat : 2,17 euros pour un mois et LinkedIn : 1,52 euros.

Des chiffres étonnants, autant dans leur énorme disparité que dans la correspondance des sommes avec les services en question. Il est par exemple très surprenant que Linkedin, réputé être le réseau ayant la plus forte proposition de valeur pour les professionnels, soit moins valorisé que Snapchat. Une autre étude publiée précédemment faisait ressortir des chiffres bien différents.

Quoiqu’il en soit, au-delà des chiffres, ces analyses démontrent que la croyance populaire consistant à dire que les réseaux sociaux ne fournissent rien et qu’ils devraient nous rémunérer en échange des données que nous leur laissons est erronée. En fait, pour avoir une idée plus exacte des montants en jeu et savoir à qui ils profitent réellement, il faudrait pouvoir évaluer la valeur des données exploitées par un service sur une année, et la comparer à la valeur de ce qu’il apporte. Un calcul difficile à faire, et dont les résultats ne seraient peut-être pas sans surprises…

>> Et sinon retrouvez-moi sur Citronium, ma newsletter personnelle de veille hebdomadaire sur l’innovation

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans 🔥

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests