Suivez-nous

Smartphones

Washington annonce un nouveau durcissement des sanctions contre Huawei

L’administration américaine annonce un durcissement des sanctions contre Huawei afin d’empêcher celui-ci de contourner les mesures annoncées au mois de mai qui privent le constructeur chinois de ses processeurs Kirin pour les smartphones.

Il y a

  

le

 

Par

test huawei p40 pro plus encoche
© Presse-citron

La situation de Huawei ne s’améliore pas. Pour rappel, les USA ont décidé de sanctionner le constructeur en 2019, en empêchant les entreprises américaines de faire du commerce avec celui-ci. Cela a eu, pour principale conséquence, l’absence des applications de Google sur les smartphones de la marque chinoise.

En effet, à cause des sanctions américaines, Huawei ne pouvait plus utiliser la licence délivrée par Google aux fabricants de smartphones Android. De ce fait, le constructeur ne peut plus préinstaller les applications et services essentiels comme le Play Store, sur ses nouveaux appareils.

Cependant, Huawei était encore en mesure de fabriquer de nouveaux smartphones utilisant la version open source d’Android, mais sans les applications de Google. En mai dernier, Washington a annoncé de nouvelles sanctions visant à empêcher le constructeur de s’approvisionner en processeurs pour ses futurs smartphones.

Ces nouvelles sanctions empêchent les sociétés non américaines, mais qui utilisent des équipements ou des logiciels américains, de fournir Huawei. Malheureusement pour le constructeur chinois, la société qui fabrique ses processeurs Kirin est concernée par ces mesures. Récemment, Huawei a annoncé qu’il sera bientôt à court de processeurs.

Washington veut s’assurer que Huawei ne contournera pas ces mesures

Cette semaine, nous apprenons via un article de Reuters que les États-Unis vont durcir les restrictions contre Huawei, afin de s’assurer que le constructeur chinois ne pourra pas contourner les nouvelles règles. 38 autres entreprises affiliées à Huawei ont été ajoutées à la liste noire du gouvernement, ce qui porte le total à 152.

Outre cela, « la nouvelle règle précise que toute utilisation de logiciels américains ou d’équipements de fabrication américains est interdite et nécessite une licence », a expliqué Wilbur Ross, le secrétaire américain au commerce, selon Reuters. En effet, depuis l’annonce des nouvelles sanctions en mai, Huawei aurait cherché les moyens de contourner celles-ci.

Le secrétaire d’État, Mike Pompeo, précise que ces changements empêcheront Huawei de contourner les lois américaines en produisant des puces alternatives ou en utilisant des puces standards.

Test Huawei P40 Pro : confiné, mais sans Google

Des modèles anciens qui pourraient être privés de mises à jour

Jusqu’à présent, si Google ne pouvait plus collaborer avec Huawei sur ses nouveaux modèles, il avait encore la possibilité de fournir des mises à jour pour les modèles anciens. La firme de Mountain View pouvait fournir ces mises à jour grâce à une autorisation que l’administration américaine a donnée afin de permettre à ceux qui utilisent déjà des appareils ou des équipements Huawei de faire une transition.

Mais ce mois d’aout, cette autorisation a expiré. Et le département américain du commerce n’a aucune intention d’étendre celle-ci.

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

À la une

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les meilleurs forfaits

Les tests