Weshow en français dans le texte

Weshow, dont j’avais déjà parlé ici, lance ce jour sa version française. Le site sélectionne les meilleures vidéos de l’Internet sur des sites de partage comme YouTube, Metacafe, Dailymotion, MySpace (entre autres) et les organise en plus de 200 chaînes. Weshow adopte une démarche différente des autres sites de partage vidéo en affirmant "humaniser" le

Weshow, dont j’avais déjà parlé ici, lance ce jour sa version française.

Le site sélectionne les meilleures vidéos de l’Internet sur des sites de partage comme YouTube, Metacafe, Dailymotion, MySpace (entre autres) et les organise en plus de 200 chaînes.

Weshow en français

Weshow adopte une démarche différente des autres sites de partage vidéo en affirmant "humaniser" le filtrage et l’organisation des vidéos.
Les équipes du site trouvent du contenu jugé "de qualité", puis attribuent aux vidéos des titres, des descriptions et des tags traduits en français.                     
                   
Weshow propose également des widgets de vidéos compatibles avec les principales plate-formes de blogs et réseaux sociaux (Facebook…) et également pour les PC.

Chaque mois est organisée la promotion du Prix WeShow, le plus grand concours mondial de vidéos en ligne, oú tout le monde peut participer et élire ses favoris.

Maintenant, asseyons-nous confortablement, visionnons quelques vidéos, et voyons si Weshow arrivera à trouver sa place parmi les géants du marché…


Nos dernières vidéos

4 commentaires

  1. le blème c’est que si j’ai bien compris, c’est eux qui choisissent les vidéos, ils ne peuvent quand même pas avoir du gout dans tous les domaines, moi qui m’intéresse au jazz, j’ai regardé leur choix qui est plutôt moyen, j’ai rajouté ma liste dans mon profil, mais je ne peux pas l’insérer dans un widget, puisque les films qu’elle contient n’est pas dans leur base de données …

  2. bref l’web glisse doucement mais sûrement vers l’industrie de entertainment façon Tf1 nivellement par le bas !! un peu difficile de trouver des choses intéressantes sous le "tas de ordures" que reconstitue le contenu des services comme Youtube

Répondre