Suivez-nous

Réseaux sociaux

WhatsApp utilise une fonctionnalité de recherche pour lutter contre les fake news

WhatsApp lance un bouton qui encourage ses utilisateurs à faire une vérification sur un moteur de recherche lorsqu’ils reçoivent des messages qui peuvent contenir de la désinformation. La fonctionnalité est particulièrement utile durant la pandémie puisque de nombreux utilisateurs relaient des informations sur le coronavirus sans vérifier.

Il y a

  

le

 

Par

WhatsApp dark mode
© WhatsApp

On évoque souvent les contenus de désinformation qui sont publiés sur les plateformes tels que Facebook, Twitter ou YouTube. Mais comme sur ces espaces publics en ligne, beaucoup de contenu de désinformation est également relayé en privé sur WhatsApp et d’autres services de messagerie.

Détecter et stopper la propagation des messages de désinformation peut même être plus compliqué sur les services de messagerie. Sur WhatsApp, par exemple, outre le fait que les messages sont privés, ceux-ci sont également chiffrés. Ce chiffrement rend le contenu illisible sur les serveurs de l’entreprise.

Pour lutter contre la désinformation, WhatsApp utilise ainsi des techniques différentes. Par exemple, la plateforme limite le nombre de transferts qu’on peut faire pour un message, dans le but d’empêcher les contenus de désinformation de devenir viraux.

Et cette semaine, WhatsApp lance un nouveau test qui, en substance, encouragera les utilisateurs à vérifier une information qui est relayée par leurs amis. Lorsqu’une personne reçoit un message qui a été relayé plusieurs fois, l’application affichera une icône de loupe à côté du contenu.

En en appuyant sur cette icône, le contenu est transféré vers Google, qui fera une recherche sur celui-ci. Cette recherche doit permettre de vérifier si le message reçu contient de la désinformation (par exemple, on peut tomber sur un article sur les messages viraux qui circulent sur les réseaux sociaux ? »).

Une fonctionnalité contre les fake news sur le coronavirus ?

WhatsApp

© WhatsApp

Cette fonctionnalité pourrait être particulièrement utile durant la pandémie, puisque beaucoup d’internautes relaient souvent des informations non vérifiées via les réseaux sociaux et les services de messagerie. D’ailleurs, l’exemple fourni par WhatsApp dans l’image ci-dessus concerne un message à ce sujet.

Mais pour le moment, celle-ci n’est encore disponible que dans quelques pays. « La fonction de recherche sur Internet a été lancée aujourd’hui au Brésil, aux États-Unis, en Espagne, en Irlande, en Italie, au Mexique et au Royaume-Uni pour les utilisateurs disposant de la dernière version de WhatsApp sur Android, iOS et WhatsApp Web », lit-on dans le communiqué de WhatsApp. Et pour le moment, on ne sait pas quand celle-ci sera lancée partout dans le monde.

WhatsApp Messenger
Par : WhatsApp Inc
4.4 / 5
127,0 M avis
1 commentaire

1 Commentaire

  1. Patrick Huet

    6 août 2020 at 13 h 10 min

    Et pourquoi le contenu est-il envoyé sur google, et non pas duckduckgo par exemple?
    Quand on s’appelle Whatsapp et que soi-disant on tient à la vie privée, pourquoi utiliser le moteur qui, non seulement n’est pas toujours clair en ce qui concerne la vie privée, mais en plus a pris parti totalement pour L’OMS.

    Cela dit, les messages échangés par ses utilisateurs ne le concerne absolument pas. Ils sont suffisamment grands pour effecteur leurs propres recherches par eux-mêmes.

    Est-ce à dire qu’il s’agit d’un ballon d’essai, pour une censure des messages échangés sur Whatsapp ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les meilleurs forfaits

Les tests