Suivez-nous

Médias & Pub

WordPress et Google joignent leurs forces pour soutenir les startups media

Automattic, le créateur de WordPress, vient d’officialiser une nouvelle plateforme baptisée Newspack, qui cible les petits médias. Et Google fait partie des soutiens financiers de ce nouveau projet.

Il y a

le

Sortie de Wordpress 5.0

Automattic, la société qui est derrière le CMS WordPress, vient d’annoncer un nouveau projet baptisé Newspack, dont le but est d’aider les médias en ligne à se développer, sans se soucier de la monétisation, ni de la partie technique.

« Beaucoup de startups média ont des difficultés avec la complexité des choix de technologies, du développement, de l’hébergement, de la sécurité, ce qui peut constituer un obstacle à la génération de revenus », lit-on dans un communiqué. Le but de Newspack est de proposer une plateforme de publication et de monétisation qui aidera les médias à contourner ces obstacles, pour se focaliser sur leurs cœurs de métier.

Google parmi les soutiens du projet

Actuellement, Automattic a pu obtenir un financement de 2,4 millions de dollars, dont 1,2 million de dollars provenant de Google, via le projet Google News Initiative. Pour la firme de Mountain View, « les journalistes devraient écrire des articles et couvrir leurs communautés, sans se soucier de la conception de sites Web, de la configuration de systèmes de gestion de contenu ou de la construction de systèmes de commerce. Leur plate-forme d’édition devrait résoudre ces problèmes pour eux ». En substance, il devrait s’agir d’une sorte de WordPress avec des solutions taillées sur mesure pour les éditeurs. Cela ressemblerait un peu à ce que l’on retrouve avec l’outil de création de site Wix.

The Lenfest Institute for Journalism participe à hauteur de 400 000 dollars, ConsenSys contribue à hauteur de 350 000 dollars et la John S. and James L. Knight Foundation contribue à hauteur de 250 000 dollars.

Mi-2019, une preuve de concept sera utilisée par une douzaine d’organisations. Puis, en 2020, 60 sites pourront utiliser Newspack.

Durant la phase de développement, ce sera gratuit. Mais par la suite, les médias devront payer 1 000 à 2 000 dollars par mois afin d’utiliser Newspack.

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

4 Commentaires

4 Commentaires

  1. Patrick

    15 janvier 2019 at 22 h 06 min

    Je relève cette citation de Google : « les journalistes devraient écrire des articles et couvrir leurs communautés, sans se soucier de la conception de sites Web, de la configuration de systèmes de gestion… (etc) »

    Certes, mais les journalistes devraient quand même se soucier de savoir où vont les données de leurs lecteurs, visiteurs et clients. Qui en sera propriétaire ? Quel usage en sera-t-il fait ?

    Et en cas de demande d’effacement des données, qui pourra vérifier qu’elles bien été effacées et pas conserver en archives quelque part.

    Dans un magasin physique, on ne laisse pas les visiteurs et les clients être filmé par des personnes venant de l’extérieur, pourquoi devrait en être autrement dès que l’on parle numérique ?

    • Emmanuel Ghesquier

      16 janvier 2019 at 11 h 30 min

      Bonjour Patrick,

      Sans attaque personnelle, je me permets toutefois de répondre à votre commentaire, pourquoi le journaliste devrait avoir la responsabilité des données des lecteurs ? Le travail d’un journaliste est de fournir des informations, pas de gérer des datas. C’est au responsable des sites qu’appartiennent ces décisions. C’est comme si vous disiez que la caissière du supermarché, doit vérifier que les bandes de vidéo surveillance sont bien effacées au bout de 8 jours et d’analyser qu’aucune copie n’a été effectuée…

      Je vois mal un journaliste aller fouiner dans les bases de données pour vérifier si les données ont été supprimées, d’ailleurs des données qui sont normalement anonymisées par plusieurs procédés de chiffrement et donc illisibles aux communs des mortels.

      Vous comparez avec les magasins physiques, désolé de vous contredire, mais les clients sont filmés dés l’entrée sur le parking du supermarché, jusque dans les rayons et bien souvent par des sociétés de sécurité sous traitantes. Ne retrouve t-on pas constamment des images de vidéo-surveillance publiées sur Internet, elles ont fuité de où ?

      Il est même possible qu’un jour, avec les caméras et la reconnaissance faciale, que l’on déterminera les identités, puisqu’il y a une caméra qui filme l’entrée très clairement pour voir les visages et des caméras aux caisses au moment où vous dévoilez votre véritable identité avec votre carte de crédit où votre carte de fidélité. D’ailleurs en parlant de cartes de fidélité, c’est aussi une mine d’informations personnelles, ce n’est pas juste pour offrir des réductions… Est ce pour un bien pour un mal ? chacun son point de vue, mais ne mettons pas les problèmes de collectes de données uniquement sur le dos du numérique et des sites web, alors que dans les transports, les banques, les assurances, et sans doute même sur vos lieux de travail la collecte de données est constante.

  2. Eric

    16 janvier 2019 at 15 h 40 min

    Une plateforme qui cible les petits médias pour 1000 à 2000 dollars par mois ?

    • Emmanuel Ghesquier

      17 janvier 2019 at 3 h 41 min

      Je me suis fait la même remarque Eric, 2000 dollars, autant ne plus verser d’Adsence et de dire que pour publier un blog sur le web, il faut payer un abonnement mensuel…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

À la une

Les bons plans 🔥

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Advertisement RED

Les tests