Connect with us

Internet

Yahoo! scanne toujours vos emails à des fins publicitaires

Une enquête révèle que Yahoo! continue à scanner le contenu des emails de plus de 200 millions de boîtes de réception à des fins publicitaires.

Il y a

le

Yahoo! emails

Selon un récent article du Wall Street Journal, la société de services web Yahoo! exploite le contenu des emails de ses utilisateurs afin de savoir vers quels produits ceux-ci sont susceptibles de se tourner. De fait, plus de 200 millions de profil auraient vu leurs emails analysés par le groupe Oath, nouveau propriétaire de Yahoo!.

Comme l’explique l’entreprise, son système d’analyse n’exploiterait que les mails dont le contenu est automatiquement considéré comme commercial, à l’exemple des factures et des newsletters. Après leur détection, Yahoo! déposerait un cookie afin que les annonceurs en lien avec l’email puissent cibler l’utilisateur concerné avec la publicité adaptée.

Yahoo! à contre-courant

Avec cette pratique, Yahoo! se positionne à contre-courant des autres entreprises proposant les mêmes services. Là où Microsoft (Outlook) indique régulièrement qu’il n’a jamais utilisé un service similaire, Google (Gmail) a arrêté en mars 2017, suite à une procédure collective lancée aux États-Unis pour dénoncer cette intrusion. De fait, le moteur de recherche scanne toujours les emails, mais pour des raisons de sécurité, explique-t-il. Concernant les autres plateformes sociales, le chiffrement de bout en bout empêche la mise en place de la pratique sur WhatsApp tandis que Messenger a déjà confié qu’il scannait effectivement les messages de ses utilisateurs. Selon la messagerie instantanée, cela permettrait de repérer puis d’éviter les liens malveillants, mais elle ne s’en servirait pas à des fins publicitaires.

> Lire aussi :  Les américains peuvent désormais acheter du Bitcoin sur Yahoo

Depuis le scandale Cambridge Analytica, de nombreux utilisateurs cherchent à se renseigner sur la façon dont leurs données sont utilisées afin d’éviter qu’elles ne tombent entre de mauvaises mains. De fait, cette nouvelle révélation risque de ternir la réputation de Yahoo! une nouvelle fois. Pour rappel, l’entreprise a été victime d’un piratage de masse en 2013 et en 2014. Si les informations bancaires et les mots de passe en clair n’ont pas été subtilisés, ces révélations avaient démontré que le service ne semblait pas prendre la sécurité informatique assez au sérieux pour protéger les données des internautes.

Au total, la totalité des comptes d’utilisateurs a été touchée, soit trois milliards d’utilisateurs. Un record.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières news

Les bons plans

Les tests