Suivez-nous

Vidéo

YouTube modifie ses règles pour rendre la vie des vidéastes (un peu) plus facile

La procédure de revendication manuelle de droits d’auteurs sur YouTube va être modifiée. Cela devrait permettre aux créateurs de vérifier où se trouve exactement le passage incriminé puis d’en modifier le contenu afin d’éviter la démonétisation ou la suppression complète de la vidéo.

Il y a

le

youtube
© Unsplash / Christian Wiedige

Cette année, de nombreux YouTubeurs parmi les plus célèbres sont montés au créneau pour s’opposer à la directive européenne sur les droit d’auteurs. Il faut dire que ces derniers sont particulièrement sensibilisés sur ce sujet. Ils doivent en effet faire face à la politique de lutte très drastique mise en place par YouTube et son algorithme Content ID qui scrute les vidéos à la recherche de violations de copyright.

Le problème est si grand que des vidéastes pourtant bien installés cherchent de nouveaux modèles de financement, tels que les abonnements ou les appels au don. Content ID ne fait généralement pas dans le détail et il suffit parfois qu’il repère un court extrait musical d’une chanson dans une vidéo pour la démonétiser entièrement. Cette pratique apparaît très injuste pour les créateurs de contenu et ils la contestent depuis longtemps.

YouTube entend trouver l’équilibre entre les demandes des ayants droit et celles des vidéastes

YouTube semble avoir entendu les revendications des YouTubeurs et vient d’annoncer une modification du traitement des revendications manuelles de droits d’auteurs. Concrètement, lorsqu’un ayant droit fera une réclamation, il devra indiquer précisément où son contenu protégé apparaît dans la vidéo, ce qui n’était pas le cas auparavant.

Le vidéaste pourra ensuite vérifier facilement si la revendication est légitime ou non. Il pourra alors couper le son dans le passage incriminé, ou le remplacer par un morceau libre de droits. Il lui sera également proposé de couper le passage dans son ensemble. Si ces outils existaient déjà, il était parfois bien difficile de connaître le motif exact de la revendication. Cette caractérisation plus précise permettra aussi aux YouTubeurs de contester plus facilement une demande de copyright infondée.

Avec ces modifications, YouTube espère renforcer l’utilisation de cette revendication manuelle. Cette dernière étant un peu trop complexe, elle avait tendance à être un peu boudée par les ayants droit. Il s’agit aussi pour la plateforme de répondre aux revendications des vidéastes. Les créateurs apportent une audience et une image indispensables à la plateforme qui ne serait certainement pas la même sans eux.

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publication recommandée

Les bons plans 🔥

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests