Et boom, une infographie de plus, sur les différences entre les possesseurs d’iPhone et ceux qui roulent en Android. L’étude risque d’en agacer quelques-uns ou au moins de faire réagir, selon la façon dont on l’interprète, sa susceptibilité et le camp dans lequel on se trouve.

Et boom, une infographie de plus, sur les différences entre les possesseurs d’iPhone et ceux qui roulent en Android. L’étude risque d’en agacer quelques-uns ou au moins de faire réagir, selon la façon dont on l’interprète, sa susceptibilité et le camp dans lequel on se trouve.

Non pas que le truc soit délibérément provocateur, mais forcément quand on lit que 71% des andronautes n’ont jamais voyagé en dehors de leur pays d’origine ou que 47% d’entre eux ont découvert internet après 2000 (contre 50% dès 1992 pour les iPhonautes), probablement parce-qu’ils sont plus jeunes, tout simplement, ou encore que 50% des possesseurs d’iPhone sont « plutôt enclins » à envoyer des textos pendant qu’ils conduisent, forcément on se dit que cela pourrait susciter quelques réactions un peu vives.

Mais bon, l’étude de Hunch n’a pas l’air si fantaisiste que ça, du moins du point de vue de sa base statistique, puisqu’elle a été menée auprès de 15.818 utilisateurs, et croisée avec plus de 80 millions de réponses en provenance d’enquêtes précédentes. Notons quand même que la méthodologie de Hunch consiste à tester les goûts des internautes sur différents sujets en leur posant une série de questions. La méthode est certainement moins précise et scientifique que celle d’un véritable institut de sondage.

A vous de voir si vous vous reconnaissez dans ces portraits de mobinautes…

Pour voir l’infographie originale en grand format, c’est par ici.

mobinautes hunch Android vs. iPhone : une étude sociologique