Cette étude vous fera réfléchir avant d’utiliser un emoji

Les emojis peuvent créer de sérieux malentendus.

A une époque où les emojis font quasiment partie du langage écrit, des chercheurs de l’Université du Minesota suggèrent dans leur étude qu’il faudrait peut-être réfléchir à deux fois avant d’en envoyer un. Pourquoi ? Parce que les plateformes ne les affichent pas de la même manière.

« Voici pourquoi lorsqu’un utilisateur de smartphone Google Nexus envoie un   [emoji Smiley Google] à un ami qui a un iPhone, ce que ce dernier voit réellement, c’est un  [emoji smiley Apple] », explique Hannah Miller, un membre de cette équipe de chercheurs. Pour cet exemple, on a plus de 10 représentations différentes. Et chaque représentation ne dégage pas le même sentiment.

emoji

Ces chercheurs du Minesota ont basé leur étude sur 22 emojis qui sont affichés de différentes manières selon les plateformes. Pour une représentation d’emoji, il a été demandé aux participants à un sondage de donner une note comprise entre -5 (sentiment très négatif) et +5 (sentiment très positif). Et les résultats ont été plutôt différents pour le même symbole, mais sur des plateformes différentes.

emoji

Hannah Miller explique que pour 9 emojis testés sur 22, la différence moyenne entre les affichage de deux plateformes avec son système de notation des émotions était de plus de 2 points.

Mais ce n’est pas tout. Lors du sondage, il a aussi été demandé aux participants (plus de 300) de donner un sens aux emojis en utilisant des mots. Les résultats ont montré que le même emoji, sur la même plateforme, peut avoir des sens différents.

Par exemple, une personne peut interpréter un emoji applaudissement affiché sur un iPhone comme un applaudissement alors que ce même symbole sera vu comme un « stop » par quelqu’un d’autre.

Et le sondage a même montré que deux personnes peuvent donner des notes très différentes au même emoji, sur la même plateforme.

emoji

En substance, l’étude veut nous montrer qu’un emoji peut nous jouer des tours à cause des affichages différents selon les plateformes. Et même si le correspondant voit la même chose, il peut interpréter l’image différemment. Les résultats de ces recherches seront présentées à l’International Conference on Weblogs and Social Media (ICWSM 2016) en mai.

(Source et Images )

Répondre

Lire les articles précédents :
Facebook Live iphone zuckerberg
L’application Facebook de Mark Zuckerberg est différente de la vôtre

L’iPhone de Mark Zuckerberg nous donne une idée de ce à quoi l’application de Facebook pourrait ressembler.

Fermer