Google et AppNexus ne travailleront pas avec la plateforme publicitaire d’Adblock Plus

Google et AppNexus lñchent le partenaire d’Adblock Plus.

code-html-dun-site-web-developeur-informatique

Adblock Plus, le champion de l’antipub qui propose l’extension de blocage de publicitĂ©s la plus utilisĂ©e au monde, a surpris toute la toile mardi dernier en lançant Acceptable Ads Platform, sa propre plateforme publicitaire.

En substance, l’extension va continuer Ă  bloquer les publicitĂ©s jugĂ©es intrusives des sites web, mais elle pourra aussi les remplacer (avec l’accord de l’éditeur, qui gagne 80 % des revenus) par des publicitĂ©s « acceptables », selon les standards de l’entreprise.

Le nouveau service d’Adblock Plus inclus une interface pour les Ă©diteurs de sites web, qui permet Ă  ceux-ci de proposer leurs espaces publicitaires aux annonceurs. Ces espaces ne seront utilisĂ©s que lorsque l’internaute bloque les publicitĂ©s normales avec la cĂ©lĂšbre extension.

Et pour avoir des annonceurs, l’entreprise collabore avec la start-up ComboTag, qui apporte ses partenaires (la demande) sur le service.

Or, les partenaires de ComboTag incluaient deux gĂ©ants de la publicité : la plateforme AdX de Google et AppNexus. De ce fait, lorsqu’Adblock Plus a annoncĂ© son nouveau programme, tout le monde pensait que Google et AppNexus allaient collaborer volontairement avec le rĂ©seau publicitaire Acceptable Ads Platform et gagner des parts de revenus.

Cependant, quelques heures plus tard, les deux entitĂ©s ont indiquĂ© qu’elles n’étaient pas au courant du projet. Par ailleurs, Google et AppNexus ont dĂ©cidĂ© de rompre leurs contrats avec ComboTag.

« AppNexus ne travaille pas avec les entreprises comme Eyeo (la maison-mĂšre d’Adblock Plus, ndlr). Nous pensons que leur modĂšle Ă©conomique est dangereux pour l’écosystĂšme », indique un porte-parole de l’entreprise, citĂ© par Business Insider.

Adblock Plus et ComboTag défient Google et AppNexus

MalgrĂ© le retrait de ces deux gĂ©ants de leur programme, Adblock Plus et son partenaire n’ont pas l’intention d’abandonner le projet, qui est actuellement en beta.

InterrogĂ© sur le dĂ©roulement des Ă©vĂ©nements, le PDG de ComboTag, Guy Tytunovich, a indiquĂ© que de leur cĂŽtĂ©, « rien n’a changé ». L’entreprise affirme qu’elle travaille avec d’innombrables autres partenaires. Et depuis l’annonce faite mardi, plus de 50 nouveaux annonceurs et agences ont dĂ©jĂ  manifestĂ© leurs intĂ©rĂȘts Ă  participer au programme Acceptable Ads Platform.

Adblock Plus n’est pas contre la publicitĂ©

Le fait qu’une entreprise dont le produit phare bloque des publicitĂ©s lance son propre rĂ©seau est assez Ă©trange. Cependant, il faut savoir que les choses sont plus nuancĂ©es.

Ce qu’Adblock Plus n’aime pas, ce sont les mauvaises publicitĂ©s. CitĂ© par MarketingLand, Ben Williams, responsable du marketing et des opĂ©rations de l’entreprise, a expliquĂ© qu’Adblock Plus n’est pas pour « le blocage complet des publicitĂ©s ».

D’ailleurs, il faut savoir que son extension laisse passer des publicitĂ©s « acceptables » provenant de centaines d’entreprises. En revanche, ce qui rend son modĂšle Ă©conomique controversĂ©, c’est qu’il reçoit des paiements de la part de certaines firmes (dont Google, Microsoft et Taboola, d’aprĂšs le Wall Street Journal) pour que leurs pubs ne soient pas bloquĂ©es. Certains comparent cela Ă  du chantage. Et le fait qu’aujourd’hui, Adblock Plus lance son rĂ©seau ne fait qu’aggraver la polĂ©mique.

Mais pour Adblock Plus, avec ou sans son extension, les internautes auraient de toute maniĂšre bloquĂ© les publicitĂ©s. Et avec son nouveau programme, il permettra aux petits Ă©diteurs de sites web de gagner de l’argent, que l’internaute utilise ou non son extension. A ce jour, celle-ci compte plus de 100 millions d’utilisateurs. 90 % de ces utilisateurs activent l’option qui affiche les publicitĂ©s « acceptables ».

(Sources :  1 / 2 / 3 / 4 )


Un commentaire

  1. « 90 % de ces utilisateurs activent l’option qui affiche les publicitĂ©s « acceptables »

    Tout simplement parce que l’option est cochĂ©e par dĂ©faut, les utilisateurs avancĂ© reprĂ©sente les 10 autre %

RĂ©pondre

Send this to friend

Lire les articles précédents :
ford-voiture-connectee-mobilite
DĂ©velopper la « mobilitĂ© intelligente » : Ford convoque les talents Ă  Berlin

Ford a choisi Berlin pour challenger les meilleurs développeurs et donner la parole à des experts autour du sujet de...

Fermer