Hornet: le réseau anonyme très haut débit concurrent de tor

Il semble que le réseau d’anonymisation Tor vient de voir débarquer un nouveau concurrent dans son secteur. Baptisé Hornet, ce réseau anonyme souhaite se démarquer par sa vélocité.

Un nouveau réseau anonyme baptisé Hornet

Le réseau anonyme Hornet souhaite en effet proposer du très haut débit pour se différencier de Tor. Les concepteurs de ce nouveau réseau ont dévoilé qu’Hornet pouvait proposer des débits allant jusqu’à 93 Gbits/s !

Hornet proposera des débits allant jusqu’à 93 Gbit/s.

Le réseau anonyme Tor vient de voir entrer un redoutable concurrent sur ses platebandes. Le réseau d’anonymisation Hornet est en effet un service similaire à ce dernier, mais offrira un très haut débit en prime, pouvant monter dans certains cas à 93Gbits/s.

Ce sont des chercheurs de l’Université Carnegie Mellon, du collège universitaire de Londres et de l’institut fédéral des technologies de Zurich qui ont mis au point le réseau HORNET, avec la volonté affichée, de combler le plus gros défaut du réseau Tor : ses capacités. Actuellement Hornet n’est pas encore disponible, il s’agit d’un projet de recherche, mais il devrait rapidement être proposé aux internautes.

La grande différence entre Tor et Hornet, réside dans le fait que le second a choisi de traiter les informations de routage directement au niveau du nœud intermédiaire. La conséquence directe de ce choix  étant un vrai allégement des échanges qui, par ricochet, permet  d’accélérer le trafic de données. Les chercheurs ont donc été assez fiers de pouvoir présenter Hornet avec un débit théorique de 93,5 Gbit/s. Pour information, on estime qu’actuellement 2 millions de personnes utilisent le réseau Tor et les nombreux scandales d’espionnage ces derniers mois ont accéléré le phénomène. De nombreux internautes recherchent des solutions pour protéger leur vie privée, Hornet sera donc une nouvelle alternative.

Source


9 commentaires

  1. A l’heure actuelle et sachant tout ce qui est mis en place dans le monde, et en France notamment, pour surveiller les internautes, comment être sûr que ce nouveau projet n’est pas financé et mis en place par des états pour surveiller les actuels utilisateurs de Tor qui pourraient être tentés de migrer vers cette alternative?
    vous avez dit parano?? 😉

  2. Bonjour Emanuel !

    Je tenais simplement à vous faire remarquer, ainsi qu’aux potentiels lecteurs, que le débit théorique de 93.5 Gbit/s est celui d’un routeur intermédiaire (d’une capacité max de 120Gbit/s) du réseau HORNET, et non pas celui d’un utilisateur du réseau HORNET.

    Alors non mesdames, messieurs, vous ne pourrez pas télécharger deux films 1080p en une seconde avec le réseau HORNET.

    Ce chiffre veut simplement dire que le traffic au niveau des routeurs intermédiaires du HORNET n’est ralenti que d’environ 20% par rapport à la normale (93.5/120 = 77.9%)

    Pour ceux que ça intéresse, la publication des chercheurs est disponible sur le site de la bibliothèque de la Cornell university (http://arxiv.org/pdf/1507.05724v1.pdf)

    Ps: En informatique, à l’inverse du marketing, on parle plus communément en octets (ou bytes) et non pas en bits. Un octet est un ensemble de 8 bits. On parlera donc ici plutôt d’un débit de (93.5/8) 11.7 Go/s .

  3. Sachant que tous les informations dans les boîtes noirs qui se transigent passent au travers des dpi (deep packet inspection) et que la Panopticlick qu’utilise nos gouvernements peut arriver à filtrer l’utilisateur à travers divers moyens de dépistage assez médiculeusement complets. L’anonymat n’existe pas même avec Tor, VPN, I2P, Proxy, Freenet, Hornet, etc… Snowden l’a dit, il n’y que PGP qui reste fiable.

    • Test MemberPC on

      Entièrement d’accord. L’anonymat est un mythe et il est dangereux. Le meilleur anonymat est l’auto-censure, ne jamais publier des trucs illégaux, quelque soit le réseau et le protocole.

      • Oui enfin l’autocensure ça fait peur également aussi dans un certain sens.

      • C’est ce que les gouvernements sont en train de faire de l’autocensure. Ils essaient de mettre des DRMs comme nouveau standard web dans nos navigateurs. Si vous prenez l’exemple de Opendns qui est un alternative au dns d’origine, vous avez un bel exemple du flicage que ça donne pour le nombre de domaine que l’on a consulter.

        Les métadonnés qui sont sauvegarder dans les flux en upstream dévoile tous les ip qui font des échanges à votre PC de votre passage sur le net ou ailleurs ainsi que le type de système (OS), type de navigateur, heure, temps, langue. Peu importe le type de protocole ou le port. Essayer Wireshark ou Piwik pour vous donner une idée.

        Même le https ou ssl n’est pas de la partie car, les certificats de sécurité appartiennent à des autorités gouvernementales pour la plupart. Bienvenue dans la Matrice Néo comme disait Morpheus.

  4. Pingback: Hornet: le réseau anonyme très haut débit concurrent de tor

  5. Pingback: La newsletter Sécurité (2 août 2015) | Le Décodeur

  6. On aurait pu parler de Freenet, I2P, et autres darknets, qui, malgré une latence un peu lourde, restent très efficaces en matière d’Anonymat, et disposent de plusieures applications dédiées. Ces réseaux « sous le réseau » peuvent devenir un bonne alternative à notre bon vieil Internet classique (de plus en plus contrôlé)

Send this to friend

Lire les articles précédents :
ete-connecte
Et si vous passiez un été 100% connecté ?

Voici une liste de 5 objets connectés qui vont permettre de pouvoir passer un été sous haute surveillance, en toutes...

Fermer