Le plus grand accélérateur de particules jamais créé devient enfin possible. International Linear Collider, 31 kilomètres, ne demande plus qu’à être construit.

L’un des plus grands projets scientifiques est en passe de se réaliser. Les scientifiques du monde entier qui sont sur l’affaire ont annoncé hier qu’ils avaient fini de déterminer les spécifications pour la conception finale de ce qui sera le plus grand accélérateur de particules jamais construit. L’appareil, appelé International Linear Collider (ILC), est prévu pour une longueur de plus de 31 kilomètres. Un tel projet vise à révéler les propriétés de la matière noire et d’autres particules fondamentales qui forment l’univers.

Les scientifiques espèrent un peu mieux comprendre ce qui compose l’univers et la manière dont tous les éléments s’articulent entre eux. Certains chercheurs pensent que 95% (ou plus) de l’univers est fait de ‘matière noire’ mais cette fameuse matière reste encore très mystérieuse et elle n’a jamais été observée. ILC devrait pouvoir créer des particules de matière noire grâce aux collisions entre les électrons et leurs opposés, les positrons.

ILC International Linear Collider, le futur de laccélérateur de particules

« La technologie est là, les étapes de recherche et développement ont été atteintes, la physique est claire et nous pourrions lancer la construction dès demain. » a déclaré Barry Barish, un physicien impliqué dans le projet. Cependant, il reste deux obstacles importants à franchir avant de pouvoir installer ILC. Premièrement, il faut trouver un pays pouvant accueillir l’imposante structure. Pour l’instant c’est le Japon qui semble être le candidat le plus sérieux avec deux propositions de sites situés dans les montagnes.

Ensuite, il va falloir trouver les fonds pour concrétiser le projet. Le coût total de ce nouvel accélérateur à particules est estimé à 7.8 milliards de dollars, soit deux fois plus que Large Hadron Collider le plus grand système similaire actuellement place. Cette importante somme sera difficile a réunir et « pour l’instant il n’y a aucun financement sur la table pour la construction« .

Les scientifiques impliqués dans le projet ILC, soit plus de mille au total, pensent que la mise en place de ce nouvel accélérateur à particules constituerait une avancée importante pour notre compréhension de l’univers. Large Hadron Collider (LHC) avait déjà permis de faire de grandes découvertes et restera opérationnel pendant quelques années encore mais sa structure et ses capacités ne permettent pas les collisions de particules qu’ILC rendrait possibles. Contrairement à  LHC (circulaire), ILC sera linéaire ce qui devrait permettre « plus de flexibilités et plus de facilités pour les améliorations« .

(sources [1], [2])