L’Etat envoie un code source sur du papier. On est pourtant en 2016

On demande un code source à l’Education Nationale. Elle envoie un document papier de 20 pages.

une-fille-lit-un-livre

L’algorithme APB ou admission post-bac est la série de lignes de code qui répartit les lycéens qui viennent d’obtenir leurs bacs dans les universités. Et depuis des mois, l’association Droit lycéens réclamait au ministère de l’éducation nationale la partie de cet algo « effectuant [un]tirage au sort ou une présélection de manière à ne tirer au sort que certains candidats remplissant des critères prédéfinis ». En d’autres termes, lorsqu’il n’y a pas assez de place, c’est ce bout d’algorithme qui affecte les étudiants. Son fonctionnement est assez « opaque » et l’association Droit lycéens souhaitait en comprendre le fonctionnement afin d’aider les lycéens à faire des choix plus éclairés.

Dans un premier temps, l’Education Nationale a refusé de communiquer le code source de cette partie de l’algo APB. Cependant, suite à un avis favorable à la requête de l’association, de la Commission d’Accès aux Documents Administratifs (CADA), le ministère a finalement décidé de donner le code source demandé… sur un format PDF imprimé de 20 pages.

Du code informatique sur du papier, en 2016

Si l’association estime que « c’est de bonne guerre », certains médias et twittos n’ont pas mâché leurs mots, comme le Journal du Geek qui se demande si « ces petites bassesses » sont « dignes d’un ministère ». « L’envoyer sur du papier, indépendamment des questions techniques, c’est se moquer du monde. Il n’y a pas d’autre mot », explique également Stéphane Bortzmeyer, ingénieur spécialisé dans les réseaux informatiques.

Sinon, outre le fait que l’envoi d’un code source sur 20 pages de papier n’est ni écologique ni un signe de bonne foi, le code lui-même est pour le moment très difficilement lisible, même pour un développeur.

Cependant, l’association a déjà fait appel à la communauté des informaticiens pour décrypter celui-ci. Le but est de publier un document explicatif qui pourra aider les lycéens à faire leurs choix pour l’admission post bac.

(Source)


Nos dernières vidéos

  • En plus c’est un petit algo!

  • SuperToncar

    “l’envoi d’un code source sur 20 pages de papier n’est ni écologique”

    Ah parce que le stockage sur serveur (ex. mail) , un cdrom ou une clé usb l’est ?
    Vu que vous êtes un media informatique, vous savez très bien comment fonctionne des serveurs, comme c’est (très) énergivore (accessible h24, à cause du refroidissement et des multiples backup) et surtout qu’il y a une très fort usure du matos. Matos lui-même très écolo a produire …

    Ca fait surtout commentaire très pédant “olala le noob il utilise encore du courrier, so 1980, go retourner au telex le has been”.

    Bref, faut arrêter de d’utiliser le mot écolo à tout bout de champs juste parce que c’est à la mode.

    A bon entendeur 😉

    • Eric

      Bien vu.
      Les articles de Setra sont fort intéressants mais on y note souvent une pointe de condescendance vis-à-vis de tous ceux n’adoptant pas – et n’adorant pas – les NT.

  • Anonyme

    un bon ocr et c’est parti pour le décodage. Encore heureux qu’ils ne l’aient pas passé un ofsuscateur.

  • chassat

    La meilleure stratégie pour avoir une bonne affectation post-bac est peut-être d’avoir le BAC avec une mention, et un bon dossier…. Pas d’éplucher les algorithmes pour optimiser une stratégie de voeux… Non ?

Send this to a friend

Lire les articles précédents :
Ockel Sirius A, le mini PC qui tient dans la main

Ockel Products vient de lever le voile sur un produit assez atypique, le Sirius A.

Fermer