Pour vous espionner, ils n’ont besoin que de votre numéro de téléphone

Et utiliser un iPhone n’y change rien.

iPhone Apple Pixabay

Les iPhone ont toujours été considérés comme étant plus sécurisés que les appareils sous Android. Et le récent bras de fer entre la firme de Cupertino et le FBI, qui voulait contraindre celle-ci à déverrouiller le smartphone d’un présumé terroriste, n’a fait que conforter cette position. Cependant, même si vous utilisez un iPhone, la récente démonstration d’une émission américaine devrait vous inquiéter.

Des hackers ont la possibilité de pirater votre téléphone, d’écouter vos appels et de connaitre vos déplacements et tout ce dont ils ont besoin pour le faire c’est votre numéro. Il y a quelques jours, l’émission 60 Minutes de CBS a mis cela en évidence. Elle a prêté un iPhone à un membre du Congrès et donné le numéro aux hackers de Security Research Labs qui se trouvent à Berlin.

Ceux-ci n’avaient donc à leur disposition que le numéro, du matériel et leurs matières grises. Et pourtant, ils sont parvenus à écouter une conversation téléphonique du membre du Congrès et même à retracer ses déplacements. En revanche, il est à noter qu’il ne s’agit pas d’une faille au niveau d’iOS, mais plutôt au niveau du réseau mobile. En effet, comme l’a rapporté 60 Minutes, les hackers ont exploité une vulnérabilité découverte sur le Signaling System 7 (SS7).

Il s’agit en substance d’un hub qui permet aux opérateurs du monde entier de s’interconnecter. Le plus inquiétant est que si des attaques exploitent soit les vulnérabilités d’un système d’exploitation, soit des logiciels malveillants installé accidentellement sur un appareil, celle-ci ne requiert aucune de ces choses. De ce fait, quoi que vous fassiez (ou presque) vous n’êtes pas à l’abris.

(Source)

4 commentaires

  1. Pour info des failles dans les passerelles SS7 ont déjà été découvertes par 2 chercheurs Allemands en 2014 (ainsi que d’autres failles depuis) et une démonstration avait été faite avec un sénateur Allemand, CBS nous ressert juste la même chose 2 ans plus tard avec un sénateur USA.

    • Setra

      Merci pour cette remarque. ça voudrait dire que la faille date de 2014 et qu’en 2016, elle n’a toujours pas été patchée ?

      • Certaines oui mais d’autres inhérentes au fonctionnement en lui-même ne peuvent pas l’être et c’est ça qui est grave.

Répondre

Lire les articles précédents :
netflix everywhere
Netflix n’est plus contre la lecture hors-ligne !

YouTube, DailyMotion et même CanalPlay proposent déjà cette fonctionnalité. Les utilisateurs de Netflix la réclament depuis longtemps.

Fermer