Ségolène Royal veut une usine Tesla à Fessenheim

Et si Elon Musk ouvrait une usine Tesla en France ? C’est le souhait de la ministre de l’Ecologie.

Fessenheim

Fessenheim – By Florival fr (Own work) [CC BY-SA 3.0 (http://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0) or GFDL (http://www.gnu.org/copyleft/fdl.html)], via Wikimedia Commons

Comme vous le savez peut-être déjà, la centrale nucléaire de Fessenheim, en Alsace, doit fermer. Aujourd’hui, Ségolène Royal se dit favorable à la mutation de celle-ci en une usine de voitures électriques Tesla. « Ça serait formidable, parce qu’on annoncerait la fermeture de Fessenheim » et « il y a autre chose qui se construit, on tourne une page et puis on regarde le futur », explique-t-elle. Par ailleurs, la ministre a déclaré qu’elle a déjà proposé l’endroit au PDG de Tesla et « Il n’a pas dit non ».

En plus du fait que les véhicules électriques représentent un marché tourné vers l’avenir, cela permettrait de créer de nouveaux emplois, sachant que la fermeture de Fessenheim, c’est aussi la suppression de près de 2 000 emplois, selon la ministre.

Des discussions pourraient avoir lieu d’ici une dizaine de jours. Le constructeur Tesla a besoin d’une nouvelle usine européenne pour assembler ses véhicules électriques et la France serait un bon candidat. Dans un entretien avec le blog Automobile-Propre en janvier, le patron de Tesla (que l’on considère parfois comme le nouveau Steve Jobs) avait déjà évoqué l’Alsace. « Beaucoup de pays européens offrent ces possibilités, mais nous pourrions le faire dans une région comme l’Alsace », déclarait-il en précisant qu’il ne s’agit pour le moment que de spéculations. Le cÅ“ur d’Elon Musk balancerait encore entre la France et l’Allemagne.

Et même dans le cas où le projet de muter la centrale de Fessenheim en usine Tesla se concrétisait, celle-ci n’ouvrira certainement pas avant longtemps étant donné la lenteur du processus de fermeture de la centrale nucléaire.

Mais les Alsaciens semblent déjà enthousiastes, comme le montre cette vidéo intitulée « Alsace is ready for Tesla » réalisée par une agence strasbourgeoise.

(Source)

3 commentaires

  1. Laisser Tesla Tranquille on

    Sans etre trop négatif, quand on regarde le dynamisme économique catastrophique de la France, les conflits créés de toutes pièces par les politiques,…. je ne pense pas (et finalement, c’est triste pour mon pays mais) je ne l’espère pas pour Tesla. Tesla est une fantastique boite, elle peut se réfugier en Allemagne, en Angleterre, en Suisse,… partout ou les pays sont dynamiques et ont un avenir beaucoup plus radieux que notre vieille France enlisée dans une histoire et ne regardant jamais devant, peur de cette inconnu…. pour tout.
    Elon Musk, écoutes moi, si tu tiens a ta boite fuit la France, et va te réfugier dans les autres pays européens.

  2. Même si c’est dit de manière un peu cru, je suis en accord avec le précédent commentaire… Nos vieux politicards conservateurs ne voient que l’argent et les statistiques, certainement pas l’avenir…

  3. Compte tenu du temps de démantèlement et de dépollution du site, il ouvrirait son usine au mieux dans 10 ans. Ce n’est pas très crédible. Juste un coup de comm’ d’une ministre qui veut exister.

Répondre

Lire les articles précédents :
Exploded_View
L’iPhone SE coûte 140 euros à produire

L'iPhone SE est le smartphone le moins cher lancé par Apple mais c'est aussi le moins cher à produire.

Fermer