Snapchat fait l’acquisition de Bitstrips

Vous connaissez peut-être la célèbre application Bitmoji, propriété de l’éditeur Bitstrips. La popularité de cette dernière a attiré l’attention de Snapchat qui a décidé de racheter l’entreprise.

Snapchat rachète Bitstrips

La firme américaine Snapchat a pris la décision de faire l’acquisition de la société Bitstrips spécialisée dans l’édition de personnages sous la forme de bande dessinée avec les traits de votre visage. Fondée en 2007 par Jacob Blackstock, cette société canadienne semble avoir tapé dans l’œil de Snapchat, puisque l’application a décidé de mettre la main au portefeuille.

Snapchat rachète Bitstrips pour 100 millions de dollars

Snapchat a en effet décidé de racheter Bitstrips pour 100 millions de dollars sous la forme d’actions et de cash, afin de la faire passer sous son giron. Il faut dire que depuis le lancement de Bitmoji en 2014, cette application très populaire reste en tête des téléchargements.

Le réseau social de partage de photos et vidéos éphémères pourra donc profiter du succès de Bitmoji. Ce service étant populaire surtout chez les jeunes, Snapchat renforce avec ce rachat sa position et son image dans cette tranche d’âge et démontre qu’il est toujours aussi fun qu’à ses débuts. De plus, il pourra ainsi concurrencer un peu plus son plus gros concurrent : Facebook.

Snapchat pourra tirer parti de Bitstrips, car même si à ses débuts il s’agissait surtout d’une application de divertissement permettant de créer des bandes dessinées avec des personnages conservant les traits du visage des utilisateurs. Les éditeurs de Bitmoji ont su réinventer cet outil et sont par exemple parvenus à réaliser une campagne contre le harcèlement à l’école, en ayant recours à ces bandes dessinées. C’est sans doute ce point qui intéresse Snapchat, car il est possible d’inventer de nouveaux moyens de faire passer des messages sous ce format ou même d’envisager de nouvelles formes de publicité.

Source


Comments are closed.

Send this to friend

Lire les articles précédents :
Le robot Tay de Microsoft est devenu nazi et raciste
L’intelligence artificielle de Microsoft devient profondément raciste en moins de 24 heures

Le robot Tay n’aura pas mis longtemps avant d’être mis hors ligne par Microsoft. Seulement 16 heures après sa mise...

Fermer