Sony a présenté hier sa nouvelle console de jeu portable, la Sony NGP (pour Next Generation Portable), qui va succéder aux actuelles PSP. Et comme la plupart des appareils portables numériques qui arrivent sur le marché depuis quelques mois, celle-ci proposera parmi un choix de plusieurs modèles une version connectée, non seulement en WiFi (ce

Sony a présenté hier sa nouvelle console de jeu portable, la Sony NGP (pour Next Generation Portable), qui va succéder aux actuelles PSP.

Et comme la plupart des appareils portables numériques qui arrivent sur le marché depuis quelques mois, celle-ci proposera parmi un choix de plusieurs modèles une version connectée, non seulement en WiFi (ce qui était déjà le cas dès les premières PSP) mais également en 3G.

sony ngp Sony NGP, la nouvelle console de jeu portable, va t elle mettre une baffe aux jeux sur mobiles ?

La Sony NGP semble bien nĂ©e – mĂŞme si l’acte de naissance est annoncĂ© avec beaucoup d’avance puisque celle-ci ne sera pas disponible avant fin 2011 au Japon et qu’aucune date n’est pour le moment annoncĂ©e pour le reste du monde – avec des caractĂ©ristiques plutĂ´t allĂ©chantes comme un processeur ARM Cortex-A9 core quadricoeur, un processeur graphique PowerVR SGX543MP4+,  512 Mo de RAM DDR2, un Ă©cran capacitif de 5 pouces 16/9 de 12,7 cm de diagonale (plus grand que celui de l’iPhone ou qu’un Android haut de gamme), OLED multipoints et tactile en façade et au dos avec une rĂ©solution de 960×544). CĂ´tĂ© communication on a donc droit Ă  la totale sur le modèle haut de gamme avec WiFi, 3G et BlueTooth 2.1.

Mais la Sony NGP se veut encore plus communicante puisqu’elle sera dotĂ©e de deux capteurs photo-vidĂ©o, l’un en façade et l’autre au dos de l’appareil, ce qui laisse augurer des possibilitĂ©s de chat vidĂ©o en direct. Un capteur de mouvement avec accĂ©lĂ©romètre et boussole Ă©lectronique trois axes est Ă©galement au programme, ainsi qu’un GPS (au cas oĂą vous seriez perdu en plein Call of Duty).

Un bien joli smartphone

Des caractĂ©ristiques qui ne sont pas sans rappeler celles d’un smartphone, avec les manettes et l’ergonomie « console » en plus. Car, outre la concurrence directe (Nintendo DS et 3DS), c’est bien Ă  une autre forme de compĂ©tition que les consoles portables doivent faire face depuis quelques annĂ©es : celle des tĂ©lĂ©phones mobiles, et plus particulièrement de l’iPhone, qui a dĂ©montrĂ© pouvoir aussi ĂŞtre une redoutable machine Ă  jouer, en introduisant notamment la dĂ©tection de mouvement dans le gameplay : Oh regarde, cette console de jeu fait aussi tĂ©lĂ©phone.

Un challenge illustrĂ© par les statistiques de tĂ©lĂ©chargement des jeux sur les diffĂ©rents App Stores des constructeurs et opĂ©rateurs mobiles. Regardez le Top 40 des apps les plus tĂ©lĂ©chargĂ©es de tous les temps sur l’App Store d’iTunes : parmi les applications payantes, les jeux reprĂ©sentent largement plus de la moitiĂ© des ventes. Des jeux peu onĂ©reux, faciles Ă  apprĂ©hender, tous publics et qui tirent dangereusement les prix vers le bas, en tout cas pour les Ă©diteurs « traditionnels » et les marchands de consoles portatives.

Trop peu, trop tard ?

Les smartphones tactiles de dernière gĂ©nĂ©ration – et l’iPad, puis le Galaxy Tab, et les autres tablettes qui vont suivre  – ont donc fortement dĂ©mocratisĂ© l’accès aux jeux, y compris Ă  des jeux assez sophistiquĂ©s en inventant une autre façon de jouer, plus immĂ©diate, plus intuitive et plus… tactile.

Afin de contrer cette concurrence inattendue et tentaculaire, les constructeurs de consoles portables ont donc intĂ©rĂŞt Ă  frapper très fort car l’effet Wow n’est plus vraiment de leur cĂ´tĂ©. Nintendo a dĂ©voilĂ© la Nintendo 3DS pour remettre un peu de piment dans le jeu, et Sony annonce très tĂ´t sa NGP, en attendant une hypothĂ©tique PlayStation Phone

Le prix, qui n’a pas Ă©tĂ© dĂ©voilĂ©, sera probablement un argument-clĂ©, car mĂŞme les hardcore gamers qui n’apprĂ©cient que modĂ©rĂ©ment l’expĂ©rience de jeu somme toute relativement limitĂ©e sur l’Ă©cran tout tactile d’un smartphone y regarderont peut-ĂŞtre Ă  deux fois avant d’investir dans un appareil coĂ»teux compatible avec des jeux qui eux aussi nĂ©cessitent de dĂ©bourser entre trois et cinq fois la somme payĂ©e pour un jeu sur iPhone…