Suivez-nous

Tech

11 failles découvertes exposent 200 millions d’appareils au piratage

Une entreprise de sécurité a découvert 11 failles majeures dans un système d’exploitation très répandu permettant une prise de contrôle à distance.

Il y a

le

Piratage du FBI
© Unsplash - Markus Spiske

Armis Labs a découvert pas moins de 11 failles de sécurité dans le système d’exploitation VxWorks, ouvrant la porte à des piratages massifs de 200 millions d’appareils très divers.

Des failles majeures découvertes sur VxWorks

Lorsque l’on pense à du piratage informatique, on imagine un piratage d’ordinateur ou de réseaux informatiques. Pourtant, un très grand nombre d’appareils utilisent aussi une forme d’informatique comme par exemple les routeurs, les modems, des appareils médicaux divers, les ascenseurs, les objets connectés, etc. Ces derniers appareils n’utilisent pas Windows ou Linux, les systèmes d’exploitation les plus connus, mais utilisent généralement un autre OS très peu connu pourtant très répandu qui répond au nom de VxWorks. C’est sur ce système d’exploitation que des failles critiques ont été découvertes par l’entreprise de sécurité Armis Labs. Explications des risques potentiels.

L’entreprise de sécurité californienne Armis Labs a récemment découvert pas moins de 11 failles majeures dont 6 sont considérées comme critiques. Ces 6 dernières vulnérabilités, porte d’entrée des hackers, permettent aux pirates informatiques de pouvoir prendre le contrôle à distance d’un appareil. Fait troublant, l’entreprise de sécurité assure que ces vulnérabilités sont présentes depuis l’année 2006, date de la version 6.5 du système d’exploitation très répandu.

Cela ferait donc 13 ans que ces failles seraient présentes. La toute dernière version 7 du système d’exploitation VxWorks, qui a été lancée le 19 juillet dernier, contient toutefois des correctifs pour les vulnérabilités découvertes. L’entreprise de sécurité informatique recommande donc de mettre à jour dès que possible tous les appareils utilisant cet OS.

Notez cependant que de nombreux possesseurs d’appareils fonctionnant avec l’ancienne version ne sont pas au courant des vulnérabilités et risquent donc potentiellement de ne pas mettre à jour leur dispositif. Une découverte qui fait froid dans le dos et qui donne à réfléchir à deux fois avant de prendre un ascenseur ou de passer un examen d’imagerie médicale.

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans 🔥

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests