Suivez-nous

Smartphones

4 enfants sur 10 pensent que leurs parents sont accro à leurs smartphones

Tous addicts mais combien prêts à le reconnaître ? Une étude se penche sur le sujet…

Il y a

  

le

 
Une fille avec un smartphone sony mobile
© DR

On pense en général que les plus jeunes passent trop de temps sur leurs smartphones, leurs tablettes ou leurs ordinateurs. Après tout, il existe des vrais comportements prouvés dans ce domaine. L’addiction à Facebook ou à Netflix sont des phénomènes bien concrets à défaut d’être réellement quantifiés. De quoi faire dégainer aux grognons une comparaison qui commencera avec « de mon temps » pour critiquer les heures passées face aux écrans. Mais surprise, surprise, l’addiction ou le sentiment d’addiction va en fait dans les deux sens.

Une addiction similaire au smartphone ?

C’est le résultat d’un rapport publié par Common Sense  Media et relayé par le New York Times. Concrètement, quatre ados sur 10 ont peur que leur père ou leur mère souffre d’une addiction au smartphone. Un chiffre plutôt proche de celui des adultes. Ceux-ci sont 6 sur 10 à avoir la même crainte pour leurs enfants et sept sur dix considèrent qu’ils passent trop de temps face à un écran. Bref, on aurait envie de dire que de chaque côté, le motto est « faites ce que je dis pas ce que je fais ».

Pourquoi cette différence ? Il faut y voir la transformation générationnelle. Les enfants naissent peu ou prou avec un smartphone dans la main. Mais ils voient les habitudes numériques de leurs parents exploser. Un phénomène qui devrait être amené à se minorer quand les adolescents d’aujourd’hui fonderont leur propre famille.

Pour le détail, les usages seraient plutôt similaires au final. 42% des adultes disent vérifier leur smartphone plusieurs fois par heure et 42% des adolescents. Pourtant, ce n’est pas forcément le ressenti réel. 52% des parents pensent passer trop de temps sur leurs smartphones et tablettes. Chez les adolescents, ils ne sont que 39 % à faire le même constat. Ceux qui admettent leurs addictions sont respectivement 45% et 39%. De façon intéressante, ces chiffres étaient de 27 et 39% il y a trois ans. Une inversion des courbes qui demande à être revue dans quelques années…

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

À la une

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les meilleurs forfaits

Les tests