À sa conférence F8, Facebook dévoile ses 3 grandes priorités stratégiques pour la décennie à venir

C’est l’événement de la semaine. La conférence F8 2017, événement Facebook destiné aux développeurs, était l’occasion pour le réseau social de dévoiler ses 3 grandes priorités stratégiques pour la décennie à venir.

Facebook

La conférence F8, le grand événement de Facebook pour les développeurs, touche à sa fin. Le réseau social le plus populaire en a profité pour présenter l’objectif qu’il s’est fixé pour les dix prochaines années. Mike Schroepfer, CTO chez Facebook, a expliqué lors d’une keynote que Facebook souhaitait « développer des technologies donnant les moyens de construire une communauté globale ».

Pour y parvenir, le réseau social a dévoilé 3 grandes priorités stratégiques : la connectivité, l’intelligence artificielle et la réalité virtuelle.

La connectivité

Facebook veut s’appuyer sur « 3 grands piliers » parmi lesquels figurent la connectivité. Le réseau social veut investir « dans une stratégie diversifiée plutôt que de chercher une solution unique de connectivité » en créant « des technologies adaptées à des situations différentes ». Ces dernières « seront ensuite utilisées conjointement de façon à créer des réseaux flexibles et extensibles ».

Le réseau social crée par Mark Zuckberg estime avoir déjà « franchi plusieurs nouvelles étapes pour connecter ceux qui n’ont pas encore accès à internet et améliorer les performances de connexion pour ceux qui y ont accès ».

L’intelligence artificielle

L’autre grand domaine sur lequel compte s’appuyer Facebook s’appelle l’intelligence artificielle. Un « outil puissant » qui « a révolutionné la capacité des ordinateurs à traiter et à comprendre les images et les vidéos ».

Facebook compte profiter de ces avancées pour développer de nouvelles expériences et a annoncé travailler « sur des façons d’utiliser l’IA pour aider les utilisateurs à découvrir les vidéos qui comptent pour eux ». De plus, le réseau social a décidé de donner accès en open-source à Caffe2 (un framework permettant de développer et d’exécuter des algorithmes d’IA sur un téléphone) et développe des partenariats avec d’autres grands noms tels que Amazon, Intel, Microsoft, NVIDIA, Qualcomm.

Actuellement, l’intelligence artificielle est intégrée aux appareils photo développés par le géant américain pour Facebook, Instagram et Messenger. Le réseau social explique que grâce à l’IA, son appareil photo « est capable de reconnaître votre environnement, des personnes, des lieux et des objets ». Il peut également « annoter sur les photos et les vidéos et les améliorer ». Conférence développeur oblige, Facebook a évoqué sa nouvelle Camera Effects Platform qui « donne aux développeurs des nouveaux outils d’expression ».

La réalité virtuelle

Dernier dossier important pour Facebook : la réalité virtuelle. L’industrie de la réalité virtuelle est en plein essor et Facebook rappelle qu’il investit « dans la réalité virtuelle sur mobile, sur PC, dans les logiciels et les contenus (d’Oculus Rift et Gear VR à Facebook Spaces)« .

Le géant en profite aussi pour mettre en avant les nouveaux modèles de sa caméra Surround 360 qui « permettent de faire des vidéos de haute qualité en réalité virtuelle ». Pour plus d’informations, on vous invite à lire notre article consacré à la caméra 8K à 360° de Facebook.

Enfin, Facebook mise aussi beaucoup sur la réalité augmentée, un sujet cher à Mark Zuckerberg. Pour Michael Abrash, Chief Scientist chez Oculus Résearch, la réalité augmentée doit améliorer « notre vision et notre audition en la rendant plus légère et confortable ».

Il a également mentionné le développement de l’informatique virtuelle, qui englobe à la fois la réalité virtuelle et la réalité augmentée, et le définit comme « la prochaine innovation après l’informatique personnelle ». Encore en phase de développement, l’informatique virtuelle « nous permettra de transcender le temps et l’espace pour nous permettre de nous connecter les uns avec les autres d’une nouvelle manière ».

Pour la rendre accessible, elle pourrait se matérialiser « à travers des lunettes transparentes qui pourront afficher des images superposées sur le monde réel ». Si Facebook se donne dix ans pour développer ses « 3 grands piliers », c’est aussi parce que « les technologies nécessaires pour une réalité augmentée totale n’existent pas encore ».

Ce travail sur le long terme requiert des progrès majeurs dans différents domaines tels que les sciences et le graphisme estime Facebook. Toujours selon le réseau social, la réalité augmentée aura le potentiel d’améliorer presque tous les aspects de notre vie quotidienne, révolutionnant notre manière de travailler, de jouer et d’interagir avec les autres.


Nos dernières vidéos

Répondre