A la une sur internet ? Les grands titres de la presse écrite…

Dans sa session d’information du matin, Europe 1 propose une rubrique intitulée « A la une d’internet » (ou quelque-chose d’approchant, je n’ai pas mémorisé le titre précisément). ▶ Posez toutes vos questions sur le nouveau forum Presse-citron Bien sûr l’internaute, blogueur, et accessoirement passionné de médias ne peut être qu’interpelé par ce type d’accroche, et prêter

Dans sa session d’information du matin, Europe 1 propose une rubrique intitulée « A la une d’internet » (ou quelque-chose d’approchant, je n’ai pas mémorisé le titre précisément).

Bien sûr l’internaute, blogueur, et accessoirement passionné de médias ne peut être qu’interpelé par ce type d’accroche, et prêter une oreille attentive à ce qui va suivre : une compilation des meilleures infos issues des blogs ? Un partenariat avec Wikio pour une revue de web hiérarchisée à l’aide des outils sémantiques du moteur de recherche ? Un extrait des meilleurs podcasts ? Bref, l’info vivante, vue autrement que celle que nous servent les grands média ?

Que nenni, peau de balle et déception : vue de la grande maison Europe 1, la une d’internet est exclusivement constituée… des unes des sites web des grands titres de la presse écrite. Ainsi ce matin avons-nous eu droit à un picorage très subjectif et arbitraire des principaux titres figurant en page d’accueil de Liberation.fr, L’Express.fr, LePoint.fr, et c’est à peu près tout.

Mieux : ces titres, sélectionnés par un journaliste dont les choix sont probablement cadrés par l’observation de la ligne éditoriale de sa rédaction, sont comme par hasard les mêmes que ceux égrenés tout au long de la session d’infos du matin. Comme si le web se résumait aux homepages des 4 ou 5 principaux sites des grands titres de la presse écrite, et comme si sur l’ensemble de ces unes on ne retrouvait que les sujets traités par la rédaction d’Europe 1.

C’est évidemment une vision terriblement réductrice de l’information et du web que propose Europe 1 dans cette rubrique, qui n’apporte aucune valeur ajoutée, et qui tendrait même à laisser croire que le web n’est que le reflet passif des choix éditoriaux de la radio.

J’ai beau chercher, je ne vois pas l’intérêt d’une telle rubrique, quand on connait la richesse du web et ce que celui-ci pourrait apporter à une station comme Europe 1 dans le cadre d’une grande session d’information matinale.

Europe 1 a déjà démontré qu’elle était une radio en prise avec son époque en affichant une vraie ouverture sur le web en tant que média complémentaire, notamment avec l’ex-revue de blogs de Cathy Nivez (qui a quitté la station depuis), mais rate avec cette nouvelle rubrique d’un conformisme décevant l’occasion de confirmer cette tendance.

Un peu comme si finalement la seule information digne d’intérêt sur le web était celle qui était déjà moulinée, rabâchée, prédigérée et servie en boucle par les grands médias traditionnels.

Entre connivence et volonté délibérée de marquer leur territoire, ces derniers affichent décidément une attitude bien craintive, pour ne pas dire un peu schizophrène vis-à-vis d’internet, au point de risquer de finir par tourner en boucle avec leurs propres sources.


Nos dernières vidéos

18 commentaires

  1. Plus que d’originalité, ça manque surtout d’intérêt.
    Mine de rien mon netvibes reste plus sexy. Même si l’idée d’une sorte de netvibes composé chaque jour par une équipe peut avoir quelque chose de séduisant.

  2. Moi, je sais pas, mais… *snif* ça sent un peu la Chine, non?

    Remarque, quelle idée aussi d’écouter Europe1… :/

  3. Il faut arrêter de croire qu’en matière d’information journalistique, les blogs parviennent à réinventer la roue. Un chercheur du nom de Franck Rébillard l’a bien compris depuis qques années : http://tiny.cc/6kSI1

    Ce n’est pas une vérité (je ne l’espère pas, au contraire) mais il faut en être conscient.

  4. C’est bien pour ça qu’on viens sur Presse Citron 😀

    Je dois malheureusement dire que je ne suis pas surpris.

    Comme vous en parliez dans paroles de blog, les médias traditionnels sont réticents face aux nouveaux médias : blogs, sites d’actu émérgeants n’ayant aucun rapport avec la presse.

    Ils préfèrent donc rester dans leur monde et enfermer les utilisateurs dans ce qu’ils connaissent.
    Monsieur et madame tout le monde n’a pas l’habitude d’aller voir plus loin que le bout de son nez, et c’est bien dommage!

  5. hmm… j’ai entendu le même genre d’émission sur France Info, tout aussi ambitieuse et tout aussi décevante (selon moi)

  6. Les blogs ne réinventent pas la roue ni l’info, quoique certains blogueurs fassent un vrai travail de journaliste, mais ils peuvent mettre en lumière de façon non controlable certains points qui resteraient invisibles sur les medias classiques, télé, presse papier, radio. Et c’est cet absence de controle qui peut être génante. Noyer l’info des blogs sous une info aseptisée peut-il devenir un moyen de controle ?

  7. Une revue de web à la radio ! Vous imaginez les présentateurs raconter des vidéos ? ça serait marrant, ça « Alors c’est l’histoire d’une blonde qui se retrouve dans un vestiaire d’homme… »

  8. C’est une question de choix éditorial. La presse traite de sujets différents (quel blog français va parler de la situation au Liban?), elle est plus dans l’investigation (quel blog va retracer la carrière de Paul Newman?). La presse est en concurrence avec la blogosphère sur des sujets plus légers mais dans ce cas ils ne font pas la une.

  9. Eric

    @Nessy, l’idée n’est pas de substituer internet aux médias traditionnels mais de reconnaître le web comme un média complémentaire valable, crédible et pertinent. D’ailleurs dans cette réflexion je parle du web au sens large, pas seulement des blogs.
    C’est justement parce-que les blogs ne sont pas tenus par des journalistes que c’est intéressant et que l’éclairage apporté est différent et donc complémentaire.

  10. cela fait bien longtemps que Europe 1 ne fait rien de neuf pourquoi elle le ferait a présent ???
    une fois de plus il ne faut rien espérer de certains médias traditionnels si non de la récupération

  11. @eric Je ne pense pas que les médias traditionnels dévalorisent le web en affichant sur leur site les mêmes informations que celles disponibles sur leur radio, journal ou chaîne TV.
    Par contre l’utilisation qu’ils en font dans l’exemple que tu sites ici est clairement réductrice. Ils n’utilisent pas la complémentarité entre leurs différents supports. Dommage pour eux…

  12. Il y a bien des blogueurs (la majorité d’entre eux ?) qui pensent que le web, c’est uniquement les blogs :-). Chacun se focalise sur sont intérêt, c’est un peu normal.

  13. c’est cela l’ascenseur corporatiste français…les bloggeurs montent, eux, par l’escalier de service et ne peuvent renvoyer l’ascenseur puisqu’ils n’embauchent pas de journalistes.

Send this to a friend