Suivez-nous

E-commerce

Amazon est dans le viseur de la Commission Européenne

La Commission Européenne enquête sur Amazon, qu’elle accuse de pratiques anticoncurrentielles. Le géant du e-commerce est accusé d’utiliser les données des vendeurs tiers pour optimiser ses propres offres, et de favoriser certaines offres par rapport à d’autres lors de la sélection de la « boite d’achat ».

Il y a

  

le

 

Par

Union Européenne, Commission Européenne
© Jai79 (via Pixabay)

La Commission Européenne a un autre GAFA dans son viseur : Amazon. En effet, celle-ci estime, à titre préliminaire, que le géant du e-commerce a enfreint les règles de l’Union Européenne en matière de pratique anticoncurrentielle.

De quoi Amazon est-il accusé ? L’entreprise basée à Seattle est accusée d’utiliser des vendeurs indépendants de sa plateforme, qui ne sont pas publics, au profit de son activité de vente en détail.

En effet, Amazon gère la plateforme de e-commerce, mais est aussi concurrent des vendeurs indépendants puisqu’il y fait aussi de la vente en détail.

Amazon est accusé d’utiliser les données sur les offres des vendeurs pour optimiser ses propres offres

« Les conclusions préliminaires de la Commission montrent que des volumes considérables de données non publiques des vendeurs sont à la disposition des salariés de l’activité de vente au détail d’Amazon et aboutissent directement dans les systèmes automatisés de cette activité, qui regroupent ces données et les utilisent pour calibrer les offres de détail d’Amazon et ses décisions commerciales stratégiques au détriment des autres vendeurs de la place de marché », peut-on lire dans le communiqué de la Commission.

Amazon pourrait ainsi ajuster ses offres de détail en fonction de ces données non publiques, ce qui fausse la concurrence. Mais ce n’est pas tout.

La Commission Européenne a ouvert une seconde enquête concernant la « boite d’achat » d’Amazon. Plus précisément, le régulateur enquête sur un « possible traitement préférentiel des offres de détail d’Amazon et de celles des vendeurs de sa place de marché qui utilisent les services logistiques et de livraison d’Amazon (ndlr, les produits « Expédié par Amazon). »

En effet, la Commission Européenne estime que les offres qui figurent sur cette boite d’achat bénéficient d’une meilleure visibilité.

À un moment où le e-commerce est en plein essor durant la crise sanitaire

Une enquête a été ouverte et on attend désormais l’issue de celle-ci. En tout cas, la Commission Européenne fait cette annonce à un moment où le commerce en ligne est en pleine croissance à cause de la crise sanitaire.

« Avec l’essor du commerce électronique, et Amazon comme principale plateforme dans ce domaine, il est important que tous les vendeurs bénéficient d’un accès équitable et non faussé aux consommateurs en ligne », a déclaré Margrethe Vestager, vice-présidente exécutive chargée de la politique de concurrence.

Elle explique que la Commission doit veiller à ce que les plateformes comme Amazon ne faussent pas la concurrence, et que les conditions sur le site de e-commerce soient équitables pour tous les vendeurs.

Amazon Prime Video
Par : Amazon Mobile LLC
4.5 / 5
2,3 M avis
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les meilleurs forfaits

Les tests