Connect with us

E-commerce

Pour éviter qu’Amazon ne gaspille, une nouvelle loi pourrait être votée

Un reportage sur Amazon fait particulièrement polémique, au point que le gouvernement français songe à une nouvelle loi qui pourrait empêcher l’entreprise américaine de détruire des milliers de produits neufs comme elle le fait aujourd’hui.

Il y a

le

Amazon
© Unsplash / Christian Wiediger

Le dimanche 13 janvier, Capital a diffusé un reportage sur Amazon et sa façon de traiter des milliers de marchandises invendues chaque année. L’enquête démontre que l’entreprise jette des tonnes de produits neufs chaque année, une pratique qui semble faire réagir le gouvernement.

Amazon, cible des critiques liées au gaspillage… Mais aussi aux impôts

Pour réaliser son enquête, Capital a envoyé l’un de ses journalistes au sein de l’entrepôt d’Amazon installé à Saran dans le Loiret. Une fois sur place, il a pu filmer le nombre impressionnant de produits neufs jetés, à l’exemple de télévisions, de jouets et de bien d’autres objets numériques ou non.

Pour se faire, Amazon aurait signé un accord avec les vendeurs tiers afin d’attester que les invendus doivent être renvoyés ou détruits, même s’ils sont parfaitement neufs. La pratique est légale, mais soulève de nombreuses questions liées de près ou de loin à la consommation et l’écologie.

Après le reportage portant sur Amazon, la porte-parole de l’association Les Amis de la Terre et la secrétaire d’État à la Transition écologique se sont exprimées sur le plateau de M6. Alma Dufour a évoqué le fait que le nombre de produits détruits pourrait être de 6 millions au terme de l’année en cours, tandis que Brune Poirson a indiqué qu’elle préparait une nouvelle loi au sujet pour éviter ce gaspillage.

Si elle s’est dit « choquée » par la pratique, la secrétaire d’État à la Transition écologique a précisé que cette dernière serait interdite grâce à une nouvelle loi. Elle ajoute à cela que des sanctions seront appliquées dans le cas où Amazon et les autres entreprises ne respectent pas les accords.

En France, Amazon est aussi régulièrement attaqué, car la firme semble avoir du mal à mettre la main à la poche lorsqu’il s’agit de payer ses impôts. En conséquence, l’Europe et le gouvernement français songent à établir une taxe qui pourrait s’adresser à plusieurs entreprises du secteur technologique. Le projet est en cours.

En 2017, Google a transféré environ 20 milliards d’euros aux Bermudes

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières news

Les bons plans

Les tests