Suivez-nous

Smartphones

Android 11 : Google pourrait forcer les constructeurs à améliorer leurs processus de mise à jour

Avec Android 11, Google imposerait un système de partitions qui réduit les perturbations causées par les mises à jour du système d’exploitation.

Il y a

  

le

 

Par

Le logo d'Android 11
Le logo d'Android 11 / © Google

Dans quelques mois, Google sortira une nouvelle mouture de son système d’exploitation, Android 11. Actuellement, celle-ci est déjà en preview, afin que les développeurs puissent tester leurs applications et envoyer des retours à la firme de Mountain View, avant la sortie de la version stable. Et au fur et à mesure que ces tests en lieu, les nouveautés qui pourraient débarquer sur Android 11 apparaissent petit à petit.

Visiblement, l’une de ces nouveautés pourrait imposer un mécanisme de mise à jour amélioré aux fabricants. C’est ce qu’indique cette semaine le site Android Authority, qui relaie un article de XDA.

En substance, Google pourrait bientôt obliger les constructeurs à adopter une fonctionnalité appelée Seamless Update (mises à jour transparentes) qui permettrait de rendre les mises à jour d’Android plus facile à déployer, tout en rendant le processus plus sécurisé.

Cette fonctionnalité est proposée par Google depuis le déploiement d’Android Nougat. Pour simplifier, Seamless Update permet aux smartphones d’avoir deux partitions et pendant que la partition A est utilisée, la partition B est mise à jour.

Moins de perturbations pendant les mises à jour

Ce mécanisme a deux intérêts. Tout d’abord, lors d’une mise à jour d’Android, il n’y a presque pas d’interruption, puisque la mise à jour de la partition inactive se fait en arrière-plan tandis que la partition active peut être utilisée. De plus, en cas de bug avec la mise à jour, le smartphone peut revenir vers la partition qui n’a pas été mise à jour et qui fonctionne correctement.

D’après XDA, avec Android 11, Google pourrait changer sa politique concernant la fonctionnalité Seamless Update, en rendant celle-ci obligatoire pour les fabricants de smartphones Android qui veulent utilise Google Mobile Services. Jusqu’à maintenant, les constructeurs ont la possibilité de ne pas utiliser ce mécanisme, par exemple pour ne pas occuper de la mémoire interne avec le système de partition.

Bien entendu, pour le moment, cette information est encore à considérer avec prudence, en attendant une annonce officielle de la firme de Mountain View. Cependant, il s’agirait d’une énième mesure prise par Google pour essayer de mitiger la fragmentation de son système d’exploitation, qui est l’une des faiblesses de l’écosystème Android par rapport à celui d’Apple.

En effet, si le processus de mise à jour occasionne moins de perturbation, cela pourrait encourager les utilisateurs de smartphones Android à télécharger et installer ces mises à jour lorsque celles-ci sont disponibles.

1 commentaire

1 Commentaire

  1. ONSENFOU

    8 avril 2020 at 22 h 13 min

    En faite c’est exactement comme ça que openSUSE fait les MAJ.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les meilleurs forfaits

Les tests