Suivez-nous

Gaming

Angry Birds a 10 ans : l’histoire passionnante du jeu vidéo

Retour sur l’un des premiers phénomènes de jeu vidéo pour mobile, devenu une franchise et recensant des milliards de téléchargements.

Il y a

  

le

 
Angry Bird jeu
© Presse-citron.net

Lancer des oiseaux à l’aide d’un lance-pierre, tenter de détruire des cachettes où se cachent de méchants cochons verts ayant volé des œufs … Pour quelqu’un qui ne connaîtrait pas Angry Birds, difficile de penser que ce concept de jeu aurait conduit à agréger plus de 4,5 milliards de téléchargements. C’est pourtant bien le succès que revendique aujourd’hui le jeu, en rassemblant ses multiples versions.

C’était le 11 décembre 2009, quelques mois après le lancement de la plateforme de téléchargement mobile d’Apple, baptisé l’App Store. Angry Birds, un jeu vidéo développé à l’origine par Chillingo, vient de fêter ses dix années d’existence. Son histoire a de quoi être passionnante, tant elle retrace les origines de l’arrivée des jeux vidéo sur nos smartphones. Il en fut d’ailleurs l’un de ses premiers succès, et se montre aujourd’hui comme une franchise à part entière, qui s’est déclinée sous de multiples supports, allant même jusqu’au cinéma.

Ses dix ans d’existence ne furent pas un long fleuve tranquille. Angry Birds n’est plus la référence des jeux, et de multiples nouveaux programmes ont eux aussi connu leur heure de gloire. Il se constate pourtant que Rovio – l’éditeur qui a repris le jeu un an après sa sortie – fait partie de ces piliers à avoir dressé les premières lignes de la recette à succès des jeux d’arcades de l’ère des smartphones. Un succès planétaire, auquel le jeu a souhaité fêter dignement son histoire.

Apple présente son classement des meilleures applications 2019

Angry Birds : le lancement de tous les records

Comment expliquer ce succès ? Dès ses débuts, Angry Birds a engendré des centaines de millions de téléchargements, l’entraînant à figurer comme le jeu le plus téléchargé en 2010. Il faut dire que pendant cette période, les programmes ne sont pas encore nombreux, et Angry Birds a pu profiter d’un avantage de taille : le jeu n’a pas connu de barrières pour être proposé sur l’App Store.

Certains programmes ont même réussi à s’auto-publier sur le magasin d’applications d’Apple. Cette rapidité d’affichage l’a distancé de ses concurrents, d’autant plus que la plupart d’entre eux provenaient de jeu déjà disponible sur d’autres plateformes, et les développeurs ont perdu du temps pour adapter leur programme sur un smartphone.

« Le succès initial d’Angry Birds était dû à un certain nombre de facteurs, mais le plus remarquable était sa conception centrée sur le mobile, avec son contrôle tactile et gestuel, qui se traduit par une rétroaction instantanée, ainsi que son gameplay innovant et simple », expliquait Donny Kristianto, de la société d’analyse App Annie.

Deux ans seulement après son lancement, en 2012, Rovio se félicitait d’avoir dépassé la barre symbolique du milliard de téléchargements. Cette année-là, le jeu est disponible en plusieurs versions. Les plus connues restant « Rio » et « Seasons », permettant à Angry Birds d’occuper 4 des positions du Top 10 des jeux d l’App Store. Une prouesse, alors que la concurrence commençait à devenir de taille : Temple Run venait d’arriver.

Du jeu à la franchise

Pour continuer à exister, Rovio a vu grand. Angry Birds, bien qu’il fasse partie de ces premiers jeux vidéo nativement conçus sur mobile, n’est pas uniquement un jeu mobile par ailleurs. « Nous sommes passés d’une société de jeux vidéo à une société de divertissement axée sur les jeux », se souvenait Kati Levoranta, la chef de la direction de Rovio, à nos confrères de GamesIndustry.biz.

Pour continuer à se forger d’une popularité à long terme, l’éditeur d’Angry Birds a élargi l’horizon de son jeu. « Nous avons en quelque sorte montré comment une marque mondiale peut naître des jeux mobiles. Une marque de jeu mobile ne se limite pas aux seuls jeux mobiles ; vous pouvez créer différentes formes de divertissement avec cette marque. Bien sûr, cela nécessite l’innovation et l’état d’esprit que vous voulez faire et être quelque chose de plus que de simples jeux mobiles. Je pense qu’Angry Birds a montré que c’est certainement possible, et vous pouvez même aller jusqu’à faire un long métrage », ajoutait Levoranta.

Angry Bird 10 ans

Angry Birds est devenu bien plus qu’un jeu vidéo © Pixabay / Abdullah Shakoor

Ainsi, plusieurs films sont sortis sur l’univers d’Angry Birds, et ce, dès 2016 avec « Angry Birds, le film ». Un succès lui aussi, permettant à la franchise de se tourner vers le marché des produits dérivés, généralement encore plus rentable que les recettes des activités principales des films d’animation. Peluches, t-shirts et toutes sortes de gadgets se sont déployés dans le monde.

Se réinventer, sans perdre pied

Les sept années qui ont suivies sont comparables à une activité de startup. Depuis l’arrivée du « free-to-play », Angry Bird a été pris dans la tourmente, lui qui demandait une contrepartie financière à ses utilisateurs pour pouvoir accéder au jeu. Et bien que les équipes de développement aient rapidement migré leurs stratégies vers une offre gratuite au centre de son système, Angry Birds n’était plus la référence.

Pour contrecarrer cette chute de croissance, Rovio a continué de décliner sa franchise sous diverses versions de son jeu. Mais le succès ne fut pas au rendez-vous. En 2015, les pertes opérationnelles s’élevaient à 13 millions d’euros : le marché avait changé, et pour l’une des premières fois, Angry Birds n’était plus en avance sur lui.

Angry Birds AR : les Angry Birds s’invitent dans votre salon grâce à la réalité augmentée

« À ce moment-là, nous avons dû regarder de plus près notre stratégie et déterminer ce que notre cœur de métier est, où nous devrions nous concentrer » expliquait Kati Levoranta. Les dépenses étaient si importantes pour Rovio, qu’il fallait maintenant revoir la stratégie, et se concentrer sur les investissements les plus rentables. Un moyen de remarquer que malgré son image de franchise, les fans d’Angry Birds aimait Angry Birds pour sa recette, son histoire, peut-être pas si extensible que ça.

« Concentrez-vous sur ce que vous faites et essayez d’être le meilleur dans ce domaine », retenait comme leçon la Directrice générale de Rovio. Une manière de reprendre les reines pour dix années de plus ? En tout cas, Angry Birds a montré qu’il pouvait toujours être rentable. En octobre dernier, le jeu Angry Birds 2 a généré son meilleur mois, à 11,4 millions de dollars.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Top forfait mobile

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests