Apple bloque les réparations tierces sur ses iMac Pro et MacBook Pro 2018

Installée sur les iMac Pro et les MacBook Pro de 2018, la puce T2 empêcherait toutes les réparations effectuées par une autre compagnie qu’Apple.

réparations MacBook Pro 2018

Consulté par Motheboard et MacRumors, un document interne révèle qu’Apple sera le seul à pouvoir effectuer des réparations sur les iMac Pro et les MacBook Pro de 2018. En effet, le document fait état d’un logiciel propriétaire qui serait indispensable pour le bon fonctionnement de la moindre réparation. Cette nouveauté serait la résultante de l’utilisation la puce T2, nouveau composant considéré comme le centre névralgique des nouveaux modèles d’ordinateurs.

De fait, plusieurs composants seraient affectés par cette modification. Sur les nouveaux iMac Pro, il semblerait que seuls la carte mère et l’espace de stockage flash soient touchés. Néanmoins, le MacBook Pro 2018 serait bien plus concerné puisque les composants affectés sont la batterie, la carte mère, le clavier, l’écran, le dispositif Touch ID, les haut-parleurs et le trackpad.

Pour la moindre petite réparation, il faudra donc se rendre dans une boutique Apple officielle, au risque d’entraîner « une réparation incomplète », indique le document. En effet, il est écrit que : « Pour les Macs équipés de la puce Apple T2, le processus de réparation n’est pas terminé pour certains remplacements de pièces tant que la suite de configuration système AST 2 n’a pas été exécutée. Si cette étape n’est pas exécutée, le système ne fonctionnera pas et la réparation sera incomplète ».

> Lire aussi :  iOS 12 sera disponible le 17 septembre

Apple verrouille (encore) son écosystème

Kyle Wiens, le PDG d’iFixit a déclaré à Motherboard : « Il y a deux explications possibles : C’est une campagne d’obsolescence continue et ils veulent contrôler l’écosystème et apporter toutes les réparations dans le réseau qu’ils contrôlent […] Une autre [explication, NDLR] concerne la sécurité, mais je ne vois pas un modèle de sécurité qui ne fait pas confiance au propriétaire de l’appareil ». En se basant sur un wiki, la société iFixit montre aux utilisateurs comment réparer leurs appareils, qu’il s’agisse d’électronique, d’électroménagers ou de voitures.

Force est de constater qu’Apple continue à suivre un modèle dans lequel l’utilisateur n’a pas, ou peu, la main sur son propre appareil. Comme à son habitude, la marque protège son propre écosystème fermé au détriment de réparation qui pourrait être effectuée par les propriétaires des appareils eux-mêmes ou par des entreprises tierces. En somme, « une campagne d’obsolescence continue » et un moyen de garder le contrôle, comme le dit Kyle Wiens.

> Lire aussi :  Le HomePod d’Apple profite aussi de quelques nouveautés

Pour sa part, Apple ne s’est pas exprimé sur le sujet.


Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.