Apple n’est pas intéressé par une fusion entre iOS et macOS

Une fusion entre iOS et macOS ? Selon Tim Cook, ce n’est pas ce que veulent les utilisateurs.

Avec Windows 10, Microsoft a tenté de proposer un système d’exploitation unique (et une plateforme universelle d’applications) pour les ordinateurs et les mobiles. De son côté, Google a toujours démenti les rumeurs sur une éventuelle fusion entre Android et Chrome OS. Cependant, la firme de Mountain View essaie de les faire converger en apportant des fonctionnalités communes.

Et qu’en est-il d’Apple ? Est-il possible que la firme de Cupertino travaille sur une fusion ou une convergence entre iOS et macOS ?

Dans une récente interview avec le Sydney Morning Herald, le PDG d’Apple, Tim Cook, semble écarter l’idée d’une fusion. Pour lui, si Apple commence à fusionner iOS et macOS (ou l’iPad et le Mac), cela entrainera la firme à faire des compromis, or, « L’une des raisons pour lesquelles les deux sont incroyables, c’est parce que nous les avons poussés à faire ce qu’ils font bien ».

Pour Tim Cook, cette idée de fusion qui obsède des gens, ce n’est pas ce que veulent les utilisateurs. « J’utilise généralement un Mac au travail, et j’utilise un iPad à la maison », déclare le PDG d’Apple. « Et j’utilise toujours l’iPad quand je voyage, mais j’utilise tout et j’aime tout ».

Apple est ainsi contre l’idée de convergence entre tablettes et ordinateurs et contre l’idée d’un OS unique alors que de son côté, Google semble vouloir utiliser un seul système d’exploitation (Chrome OS) pour les tablettes et pour les ordinateurs.

Au mois de mars, à la veille de la présentation de l’iPad low cost d’Apple, ACER a présenté la première tablette sous Chrome OS (au lieu d’Android). Google développe également un mystérieux système d’exploitation baptisé Fushia (non-basé sur Linux) qui pourrait aussi bien fonctionner sur les tablettes et les smartphones que sur les ordinateurs.


Commenter