Suivez-nous

Tech

Apple réclame 22 millions de dollars à un recycleur qui a revendu plus de 100 000 iPhone, iPad et Apple Watch

La société Geep devait démonter puis recycler les appareils Apple, mais elle a revendu plus de 100 000 iPhone, iPad et Apple Watch.

Il y a

  

le

 
Apple UFC-Que-Choisir
© Pixaby / Matias Cruz

Quand Apple a débuté sa collaboration avec le recycleur canadien Geep, il était prévu que celui-ci se charge de démanteler et de recycler tous les appareils envoyés par la marque à la pomme. Le processus concernait les iPhone, iPad et autres Apple Watch. Sauf que l’entreprise en question n’a pas du tout recyclé les produits, mais elle en a vendu une grande partie en toute illégalité.

Au total, Apple a envoyé plus de 530 000 iPhone, 25 600 iPad et 19 200 Apple Watch entre 2015 et 2017. Sur ce nombre, environ 18% des appareils étaient revendus au lieu d’être recyclés par Geep, soit 103 000 produits. Dans les documents du procès, la marque indique qu’elle estime que ce nombre est plus important, car certains appareils sont compatibles avec le Wi-Fi uniquement et ne peuvent être suivis.

Apple indique qu’il s’est rendu compte que Geep recelait des appareils lors d’un audit des entrepôts de Geep. La marque a analysé les numéros de série avant de se rendre compte que les 18% de produits concernés étaient encore connectés à des réseaux. Elle s’est rapidement rendue compte qu’ils étaient encore en activité.

Geep confirme les faits

Dans les documents, l’entreprise indique : « Au moins 11 766 livres d’appareils Apple ont quitté les locaux de GEEP sans être détruits – un fait que GEEP lui-même a confirmé. Ces appareils détournés ont ensuite été vendus à un prix nettement plus élevé que les autres matériaux recyclés à des vendeurs en aval qui les ont remis à neuf et les ont revendus aux consommateurs ».

La plainte déposée par le constructeur date de janvier dernier, mais elle a été rendu publique hier. Comme à son habitude dans ce genre d’affaires, Apple ne prévoit pas de se laisser faire. L’entreprise demande la totalité des revenus effectués par la marque avec les ventes en plus de 22,7 millions de dollars. Elle a également stoppé sa collaboration avec la société canadienne.

De son côté, Geep s’est défendu en avouant les faits, mais en accusant trois de ses employés. Il s’agit de cadres de l’entreprise, si bien que le recycleur a porté plainte contre eux.

Apple est connu pour être strict lorsqu’il fait de telles découvertes, que ce soit avec des entreprises ou des particuliers qui utilisent sa marque pour se remplir les poches.

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

2 Commentaires

2 Commentaires

  1. tistou

    6 octobre 2020 at 8 h 01 min

    coquille « en plus de 22,7 milliards de dollars.  » ….. millions ca suffit

  2. Quentin

    6 octobre 2020 at 14 h 36 min

    D’un point de vue purement legal, c’est coherent.
    En revanche, d’un point de vue écologique, c’est une aberration de la part d’Apple qui clame haut et fort qu’elle est vertueuse mais qui simultanément sanctionne ceux qui refusent de detruire de materiel facilement reparable.
    Honte à eux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests