Suivez-nous

Tech

Une application a (encore) servi à entraîner des algorithmes de reconnaissance faciale

L’application Ever aurait constitué une immense base de données avec les photos des utilisateurs afin que certaines entreprises privées puissent y accéder et entraîner leur système de reconnaissance faciale.

Il y a

  

le

 
reconnaissance faciale application
© Unsplash / Avantgarde Concept

Lancé en 2013, Ever est un service qui permet aux utilisateurs de stocker et de partager leurs photos en ligne. Jusqu’ici, rien de très effrayant, puisque de nombreuses plateformes font de même. Mais ce n’est pas tout.

Quand Ever se tourne vers la reconnaissance faciale avec un nouvel outil

En effet, une enquête de NBC révèle que l’application Ever a accepté de partager les photos de ses utilisateurs avec plusieurs entreprises. Si la pratique est déjà douteuse, ce n’est pas tout. En effet, Ever aurait accepté que les sociétés en question exploite cette immense base de données pour entraîner leur outil respectif de reconnaissance faciale. Outre les entreprises, le service aurait aussi partagé ces photos avec des entités telles que l’armée et la police.

Plus concrètement, Ever se charge de développer un outil qu’elle entraîne avec les clichés de ses utilisateurs avant de le commercialiser via sa société Ever AI.

Selon l’enquête, cela ferait pas moins de deux ans que le service Ever agit de la sorte, un moyen pour lui de se développer sur un nouveau marché plutôt juteux. Au total, ce sont donc 13 milliards de photos et de vidéos qui auraient pu être utilisés par les entités ayant payé l’application.

Évidemment, Ever n’a pas cru bon d’informer ses utilisateurs que leurs photos de famille pouvaient être utilisées à une telle fin. Si cela n’a pas été confirmé, il n’est pas vraiment difficile d’imaginer comment la reconnaissance faciale est utilisée par des clients publics comme l’armée et la police, puisqu’il s’agit bien là de concevoir des outils de surveillance. Et dans les faits, l’outil d’Ever est en mesure de reconnaître des personnes selon leur genre ou leur origine ethnique.

Néanmoins, Ever a mis à jour ses conditions d’utilisation depuis que la société est rentrée en contact avec NBC. La société précise désormais : « Ever utilise la reconnaissance faciale pour ses services. Vos fichiers peuvent être utilisés pour améliorer et entraîner nos produits et ces technologies. Certaines de ces technologies peuvent être utilisées dans d’autres produits vendus à des professionnels, incluant notre service de reconnaissance faciale ».

3 Commentaires

3 Commentaires

  1. Jimmy Cram

    10 mai 2019 at 19 h 34 min

    Vous m’avez vu, ce n’est pas moi…

    Solution pour ne pas être pisté, ne pas montrer votre visage à l’appareil, mais autre chose …

  2. matrix1984

    11 mai 2019 at 5 h 54 min

    Salut, pleins de caméras(Pistage comme dans le film de la matrice) sont munies d’apps à gogo(Google et les autres) maintenant. C’est ça le punch quand le produit va être assez mûr!

  3. matrix1984

    11 mai 2019 at 7 h 39 min

    La loi dit qu’il est interdit de filmer, écouter, profiler quelqu’un à son insu dans la plupart des cas dans son intimité.

    Les policiers ont un mandat pour réaliser tout ça et je comprends le raisonnement d’intervenir lorsque le risque est présent.

    La techno, non je ne comprends pas qu’elle est le droit dans toutes les circonstances!

    Les géants de la Sillicon Valley sont-ils en règle de filmer, écouter tout ce qui se passe à notre insu et même que dans la chambre à coucher.

    Sont-ils au courant les juges, les politiciens, les policiers au moins de ce qui se passe dans le code de ses Data[Donnée privée]-Centers. C’est politiquement pas très ethique, moral, sensé, logique.

    C’est contre les lois de laisser toute la latitude de ses applications de filmer en arrière-plan, d’écouter en tout temps avec les Apps android, Alexa ou Google Home ou facebook sur tout les plans d’une vie.

    C’est contre les lois d’envoyer en sourdine les photos sur un Data-center sans avertir surtout si le contenu ne fait pas parti du contenu que l’on consent à envoyer sur les Data-centers.

    Ils le font avec le vent dans les voiles. Ils bouffent tout et nimporte quelles données.

    C’est encore plus désolant quand on apprend que les routeurs laissent des brèches pour faire plus de tord que de bien. Un Hacktiviste va prendre et va savourer le menu.

    L’autre jour, j’ai été sur un site, 46 trackers. Alors merci au monde merveilleux qui ne pensent qu’au plaisir des statistiques et non de maintenir son contenu.

    Est-il nécessaire de demander l’adresse, la ville, le sexe, le nom, le prénom pour des comptes demandant une connexion comme des forums, des blogs.

    Si je dois avancer toutes mes sources, je les posterai.

    Je voudrais dire merci à Presse-citron, j’aime beaucoup votre site.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

À la une

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests